Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Le général Delphin kahimbi est décédé ce matin

2020-02-28
28.02.2020
2020-02-28
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/24-29/kahimbi_delphin_20_0200.jpg -

Le général Delphin Kahimbi

Le général Delphin Kahimbi, l'ancien patron de la Détection militaire des activités anti-patrie (DEMIAP), le renseignement militaire des FARDC, est mort ce vendredi matin 28 février dans son domicile du camp Kokolo avant une 3e audition au Conseil national de sécurité ce vendredi.

L’information a été confirmée à Jeune Afrique par sa femme, Brenda Kahimbi, ainsi que par plusieurs sources sécuritaires et politiques de haut niveau. Sa dépouille a été acheminée à la morgue de l'hôpital du Cinquantenaire ce matin.

Les circonstances de la mort du général Delphin ne sont pas encore connues officiellement. La thèse du suicide est évoquée mais certains personnes parlent d'un arrêt cardiaque de suite d'un malaise et pour d'autres, se serait les conséquences d'interrogations musclées subies lors de ses auditions. Une enquête serait déjà ouverte afin de faire la lumière sur les circonstances de cette mort, affirme un officier de l’armée contacté par RFI.

Une suspension qui fut applaudie les USA et les ONG

Delphin Kahimbi fut l'un des piliers du régime Kabila et cité dans plusieurs dossiers par des organisations des droits de l’homme. Des accusations qui ont toujours été démenties par le Gouvernement sous l'administration de l'ancien président.

Il faut noter également que, la veille, l'illustre disparu avait été suspendu de ses fonctions de responsable de renseignement militaire par le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi. Il devrait normalement être entendu ce vendredi par le conseil national de sécurité.

Lors de l’annonce de sa suspension, les Etats-unis et les organisations internationales et nationales de droits humains ont salué cette action, en exigeant un procès équitable au cas où l’intéressé serait incriminé.

Pour l’Envoyé Spécial des Etats Unis pour la région des grands lacs, Peter Pham, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et son gouvernement devraient être applaudis pour cette étape importante de la lutte contre l’impunité. « Nous assistons à une étape importante dans la lutte contre la corruption et l’impunité en RDC pour laquelle la Présidence et le gouvernement devraient être applaudis. Comme je l’ai dit récemment à Kinshasa, personne n’est au-dessus de la loi », avait-il écrit sur son compte Twitter.

« Delphin Kahimbi, chef du renseignement militaire sous sanctions de l’UE, est suspendu de ses fonctions, selon plusieurs sources. Depuis longtemps, il aurait été impliqué dans de graves violations des droits humains. Opportunité importante pour la justice! », avait, pour sa part, posté Ida Sawyer, Directrice adjointe pour l’Afrique à Human Rights Watch.

Aloterembi Daniel
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 13 commentaires
8553 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
eheee en bon;donc un puissant comme kahimbi peut mourrir?oh mes cheres militaires et policiers cesser de nous tuer pour nos propre biens ou minerais que dieu nous a donné proteger les civils ce bon mais ns arretter ou incarceré arbitrairement ce mauvaux.vs autres ce le temps de vs repentir et laisser les congolais le temps de jouir pleinement de leur richesses.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
les vraies infos, les vraies images ce n'est pas sur ce site, allez par exemple sur rfi des images et info sur le défunt et qui vous font penser à autre chose

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
EBEMBE NAYO BASI BA KOLELA TE O VIOLER BANGO MINGI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Pour avoir trahi le peuple Congolais, il faut Félix paie un lourd prix. Ces Kabilistes étaient déjà en débandade en 2018 mais à cause de la soif tribale de l'argent, Félix à trahi le peuple il doit payer et payer lourdement. JE HAIS CE TYPE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La plus importante preoccupation de l'esclave c'est sont pas les problemes de sa famille, mais les desiderats ou desirs de son maitre. Voila le grand malheur des opposants congolais, vouloir satisfaires les caprices de son maitre au nom du peuple.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est bien claire il est mort nous avons bien besoin de voir son corps et après ça une bonne enquête doit se faire car c'est un signe de bien vouloir effacé les traces pour pouvoir se blanchir de leurs crimes j'assume.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Espérons qu'il soit mort pour de vrai et que ça ne soit pas une technique pour le faire évader. Le RDC dont lui même Kahimbi faisais parti, nous a présenté un Cercueil soit disant contenant le corps de MASASU NIDAGA, alors qu'il n'était plein que d'objets militaires usagers, la population était surprise après presque 2 ans d'enterrement à la grand poste de Bukavu, une fois que celui ci a été ouvert.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Je suis Écoeuré | A5FTTAT - posté le 28.02.2020 à 14:56: C'est pourquoi nous disons: FwaLufwaKaFwa!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Les signes qui ne trompent pas, Il y a toujours eu un temps pour chaque chose sous le soleil. personne échappera à cette loi. Un temps pour régner et un autre pour rendre compte...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Les signes qui ne trompent pas, Il y a toujours eu un temps pour chaque chose sous le soleil. personne échappera à cette loi. Un temps pour régner et un autre pour rendre compte...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Attendons la version officielle avant de commenter. Ce Général est impliqué dans le détournement des primes des militaires au front et autre chose. La justice fouinera le passé de tout celui qui continue à nager à contre - courant.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
L'heure est grave, notre pays cours un grand danger d'implosion, les signes tels que celle-ci les montrent bien. Attention, attention, attention

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Juste pour une perte de trace, donc, il y a quelque chose qui vous attend Mr Le PRESIDENT FATSHI , faites attention vraiment mais comme vous etes protegé par Le Tout Puissant Dieu des armées , rien ne vous arrivera et ceux qui ont perdu cette trace se retrouveront nus un jour et pour trop bientot en RDC!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Le président du Sénat rwandais a démissionné de son poste

Les plus commentés

Politique Papy Tamba : « Joseph Kabila sera candidat en 2023 pour s’occuper personnellement de Kagame »

08.12.2022, 27 commentaires

Politique Tensions RDC-Rwanda : suite à son soutien à Paul Kagame, Emmanuel Macron ne sera pas la bienvenue à Kinshasa

08.12.2022, 23 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 18 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance