mediacongo.net - Actualités - Propositions de loi dans le secteur judiciaire: Aubin Minaku incompris ? 


Retour Politique

Propositions de loi dans le secteur judiciaire: Aubin Minaku incompris ?

Propositions de loi dans le secteur judiciaire: Aubin Minaku incompris ? 2020-06-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/22-28/minaku_projet_loi_20_02145.jpg -

L'objectif, derrière, précise l'élu d'Idiofa, n'est autre que de clarifier la teneur du pouvoir d'injonction du ministre de la Justice sur les magistrats du parquet, alors que ses contradicteurs y voient la caporalisation.

Les propositions de loi déposées au bureau de l'Assemblée nationale, le vendredi 19 juin dernier, par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata suscitent des réactions tous azimuts tant dans l'arène politique que dans le milieu des organisations de la société civile. Chaque corporation y va de sa lecture. En gros, les organisations qui ont réagi accusent l'auteur de ces propositions de loi de vouloir mettre les magistrats dans la coupe du ministère de la Justice.

C'est le cas de la plateforme Lamuka qui, à travers un communiqué signé hier mardi, appelle les professionnels de la Justice et l'ensemble du peuple congolais, à la plus grande vigilance, face à ce que ce regroupement d'opposants qualifie de la poursuite des manœuvres d'appropriation de la magistrature debout entamées depuis le mois de janvier 2011, à l'occasion de la révision de l'article 149 de la Constitution.

Les quatre leaders de cette plateforme constituée pour désigner un candidat commun de l'opposition à la présidentielle de décembre 2018 affirment que ces trois propositions de loi tendent à faire des procureurs de la République des commissaires du Gouvernement, mieux des agents du ministère de la Justice, au mépris du principe de l'indépendance des magistrats.

De l'avis de Lamuka, ces propositions de loi présentent un risque non seulement d'intrusion du Gouvernement dans l'activité quotidienne du magistrat et de celle du Conseil supérieur de la magistrature, mais aussi portent en elles un risque d'inanition de l'action du ministère public.

Des dénonciations qui ressemblent comme deux gouttes d'eau à celles développées par le Syndicat autonome des magistrats du Congo ( Synamac) contenues dans une déclaration faite au terme d'une réunion qu'il a tenue le lundi 22 juin au cours de laquelle les magistrats ont passé au crible ces trois propositions de loi.

Les magistrats soutiennent que ces propositions de loi visent à étouffer l'indépendance de la Justice en soumettant le ministère public sous le joug politique du ministre de la Justice qui assurera désormais son contrôle et sa direction.

Ils disent se réserver le droit, au cas où ces propositions de loi ne sont pas retirées ou rejetées, de saisir le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi par voie de pétition, pour obtenir le rejet de ces propositions de loi.

"Après lecture minutieuse de ces trois propositions de loi, le Synamac note qu'elles violent la constitution en ce qu'elle dénaturent son exposé de motif qui consacre la séparation nette des trois pouvoirs et qu'elles travestissent la portée des articles 81, 149, 151, et 152 et 220 de la constitution qui consacrent l'indépendance de la justice", déclare-t-il.

Ces magistrats annoncent la tenue, ce mercredi 24 juin, à la Cour d'appel de Kinshasa Matete, d'une assemblée générale extraordinaire pour envisager des actions d'envergure à mener dans le but de barrer la route à ces propositions de loi qui, indiquent-ils, cherchent à faire reculer le pays, pourtant engagé sur le chemin de l'établissement d'un véritable Etat de droit.

Confrontées aux prévisions données par le député national Aubin Minaku, au cours d'une émission sur la radio Top Congo ces dénonciations donnent matière à réfléchir. Est-ce des intentions que l'on prête à l'auteur de ces propositions de loi? Aubin Minaku est-il mal compris ou il sert effectivement de canal par lequel les "officines politiques" passent pour caporaliser l'appareil judiciaire congolais ? Autant de questions que plusieurs analystes se posent dès lors.

Comme s'il le savait, Aubin Minaku a, au cours d'une émission sur la radio Top Congo le weekend dernier, anticipé des réponses à certaines intentions que d'aucuns prêteraient à ces propositions de loi. Il a précisé que l'objectif, derrière, n'est autre que de clarifier la teneur du pouvoir d'injonction du ministre de la Justice sur les magistrats du parquet, pouvoir dont parle déjà la Constitution sans toutefois en préciser la portée.

Contrairement à ce qui se raconte, Aubin Minaku indique qu'aucune disposition de ces propositions de loi donne au ministre de la Justice le pouvoir de nommer, de révoquer ou de suspendre les magistrats. Nulle part aussi, martèle-t-il, il est dit que le ministre de la Justice aura le pouvoir de bloquer le cours d'une instruction prejurictionnelle.

" Il y a des cas où il y a iniquité grave suite à certaines décisions prises au niveau du parquet. Celui qui reçoit ces doléances, c'est le ministre de la Justice. C'est lui qui dispose d'un tableau venant du peuple par rapport à la probité des magistrats. Pourquoi pas lui donner le droit de constater ces fautes et saisir les organes compétents pour sanctionner les magistrats" fait remarquer l'élu d'Idiofa.

L'ancien speaker de l'Assemblée nationale indique au-delà du fait de donner au ministre de la Justice le pouvoir de constater les abus des magistrats, l'une des grandes innovations de ces propositions de loi c'est de créer un cadre de concertation permanent entre le ministre de la Justice et les magistrats autour de la conduite de la politique pénale de la nation.

Il appelle à la déposition de ces propositions de loi qui, affirme-t-il, ne visent qu'à améliorer le fonctionnement de l'appareil judiciaire en RDC. Il encourage les magistrats et tout citoyen désireux de s'inviter dans le débat, à entrer en contact avec la commission PAJ de la chambre basse du Parlement où ces propositions de loi sont actuellement en examen pour éventuels amendements.


Forum des As / MCP, via mediacongo.net
4998 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Province du Kwango ezo kufa bozotala | XG2YWI8 - posté le 24.06.2020 à 17:06

Pour la paix, vous avez mis Béton Président, alors pour la paix aussi, retirer cette proposition des lois.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NzN | HIKGQEJ - posté le 24.06.2020 à 16:55

A MBK, je suis d'accord avec vous à 100% on ne doit pas laisser passer les appels au meurtre ou traiter certaines tribus de sous hommes. Moi, je suis du Bas-Congo et non Muluba. vous êtes étonnez que médiacongo laisse passer tout çà. Qui sait si c'est volontairement qu'ils le font...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | VQ8M5YK - posté le 24.06.2020 à 16:32

Antoine Wa Budiadia | TSWZGT3 - posté le 24.06.2020 à 14:33: laisse les kasaiens revendiquer pour tous les peuplades de la rdc, comme ça tu viendra ensuite nous dire que tu as ete compagnons de Tshisekedi comme ton frere fayulu pour avoir quelques voix! idiot!

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | VQ8M5YK - posté le 24.06.2020 à 16:26

POUQUOI LES PROPOSITIONS DE LOIS DE LUTUNDULA SUR LA REFORME DE LA CENI N'ONT JAMAIS ETE DEBATTUES? LE PAYS APPARTIENT A LA MAMAN DE MABUNDA ET MINAKU? CELA VA CONTINUER?COMME ILS VEULENT BRULER LE PAYS NOUS ALLONS LEUR APPORTER DES ALLUMETTES

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 24.06.2020 à 16:22

LES MAGISTRATS VEULENT SAISIR LE CHEF DE L'ETAT.? MON OEIL, QUE VA-T-IL COMPRENDRE DE TOUT CA?????

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 24.06.2020 à 16:21

MINAKU A RAISON

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBK | SQHP93G - posté le 24.06.2020 à 15:33

Minaku lui-même ne comprend pas ses propositions de loi. Comment voulez-vous qu'il les fasse comprendre? IL suffit de les examiner pour vous rendre compte que c'est n'importe quoi ces chiffons. Les Kasaïens ont au moins le courage de revendiquer les droits de tous les Congolais. Je crois que les sous-hommes sont ceux là qui se cachent derrière des pseudo pour appeler à leur génocide. En publiant ces propos que je transmets illico au parquet en annexe d' une plainte contre inconnu, Mediacongo se rend complice à partir du moment où le modérateur laisse délibérément publier cet appel public à la haine tribale et au génocide. Je ne peux pas laisser passer ça.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 24.06.2020 à 15:13

Udps,quand ont decide de marcher avec un voleur et meurtrier,on t'appelera association des malfaiteurs,rien d'etonnant ce qui arrive.UDPS,il est temps de trouver des strategies de gens qui ont pouvoir et non la rue=signe de non pouvoir ni aucune zone d'influence de pouvoir, les casses et destructions mechantes sa se paye à la justice.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Me Nageur | TSWZGT3 - posté le 24.06.2020 à 14:33

Les kasaïens sont des sous hommes et inconscients. Le parlement doit faire tout de destituer leur chef ou nous sommes pour un coup d'Etat afin d'en finir avec cette tribu...le reste on verra bien après. Nous vivons en danger avec cette milice Kamwena Nsapu à Kin...c'est très dangereux…comment les gens conscients peuvent aller casser des biens des privés et des véhicules des privés? Quelle jalousie ? Tdshilombo doit partir avant 2021...je donne ma tête à couper...wait and see. Que cette loi soit votée vitre svp chers honorables.

Non 19
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KAZIMODO | 5A5XVM7 - posté le 24.06.2020 à 14:31

AUBIN MINAKU ET COMPAGNIE SVI SI VOUS AIMEZ UN PEU CE PAYS . IL Y A 3 ARMEES EN CE MOMENT SUR NOTRE SOL ARRETER DE NOUS DISTRAIRE.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 24.06.2020 à 13:59

Contrairement à ce qui se raconte, Aubin Minaku indique qu'aucune disposition de ces propositions de loi donne au ministre de la Justice le pouvoir de nommer, de révoquer ou de suspendre les magistrats. Nulle part aussi, martèle-t-il, il est dit que le ministre de la Justice aura le pouvoir de bloquer le cours d'une instruction prejurictionnelle.

Non 13
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gagnant | 5HSYKNY - posté le 24.06.2020 à 13:33

Voilà les conséquences de travailler sous des injonctions d'un individu ou un groupe d'individu au profit de la population que vous les politiciens vous avez plongé dans la misère à cause de vos intérêts égoïstes

Non 6
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 24.06.2020 à 13:15

Mampuya | T6L7OKA - posté le 24.06.2020 à 13:09 Quand est-ce que un politicien congolais de l'opposition comprend l'autre ?surtout s'il est de l'autre rive ?là où passe les éléphants de l'opposition c'est tjrs le peuple qui en souffre, comme tout éléphant sur l'herbe.

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antigène | SM1DNWB - posté le 24.06.2020 à 13:12

Vous êtes entrain de bruler le pays à petit feu qui finira par se transformer par un chao indescriptible; faites attention vous politiciens et journalistes!

Non 0
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Nous allons initier un débat citoyen sur nos 3 propositions de lois (Minaku)

Politique ..,

Assemblée nationale : le FCC suspend momentanément l’examen des propositions des lois Minaku...

Politique ..,

Jacques Djoli : « Il ne faut pas faire d’un magistrat un agent à la merci des politiques »

Politique ..,

Gesticulations des « chiens méchants » du FCC : plus d’aboiements, décide le Raïs !

Politique ..,