Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Fatshi tenté par le contournement du tandem Bemba-Katumbi ?

2021-01-19
19.01.2021
2021-01-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-janvier/18-24/fatshi_bemba_katumbi_20_222.jpg -

Moïse Katumbi et ses députés nationaux ont-ils claqué la porte de l'Union sacrée de la nation (USN)? Cette question a défrayé la chronique tout le week-end dernier. Sur la toile, les passions se déchainent. Y compris dans les rues de la capitale où les partisans du Président Félix Tshisekedi, dans un emportement collectif, ont considéré Ensemble pour le changement, comme une sorte de fantasmagorie.

Mais au-delà de toute cette frénésie qui procède plus de l'émotion que de la raison, les intéressés disent plutôt avoir suspendu leur adhésion à l'Union sacrée, conditionnant leur retour probable par la prise en compte de leur cahier des charges par le Président Félix Tshisekedi. Selon des sources, le MLC de Jean-Pierre Bemba poserait également la même condition avant son embarquement dans le navire battant pavillon USN. Jusqu'où iraient donc ces deux regroupements politiques sur lesquels comptait le Président Félix Tshissekedi, dans la réalisation de son rêve d'une nouvelle coalition majoritaire à l'Assemblée nationale ? Donnons le temps au temps !

Cependant, il nous revient d'apprendre que nombre de députés d'anciens regroupements politiques membres du Front commun pour le Congo (FCC), auraient déjà rejoint le camp de l'USN. Même si les effectifs exacts de ces députés nationaux n'ont pas été révélés, on parle néanmoins d'un nombre important. En même temps, des sources concordantes font état de certains députés du regroupement AMK de Moïse Katumbi et certains du MLC et alliés qui seraient en désaccord avec leurs leaders. Ces derniers, apprend-on, seraient aspirés par Fatshi.

Ainsi, à la faveur de l'adhésion (massive ?) des députés FCC à l'Union sacrée de la Nation, Fatshi pourrait avoir des arguments politiques massues pour contourner le tandem Bemba-Katumbi. Dans tous les cas, plus d'un analyste postule formellement que le Président Félix Tshisekedi ne saurait prétendre réussir son pari de l'Union sacrée de la Nation, sans l'adhésion du FCC qui, dans son ancien format, aligne plus de 300 députés nationaux dans l'hémicycle.

FATSHI A LA CROISEE DES CHEMINS ?

Vomi après la rupture de son ancien accord avec le Cap pour le changement (CACH), le FCC (le même ?) se retrouve comme par hasard majoritaire à l'Union sacrée de la nation. Ce, après la décision du camp Katumbi, de suspendre sa participation ou son adhésion à l'initiative de Fatshi. La question qui se pose désormais, est celle de savoir ce que va faire le Chef de l'Etat face à la donne à l'Assemblée nationale, quand on sait que c'est le poids politique des uns et des autres qui compte ? Comment s'y prendra-t-il également par rapport aux prétentions des deux anciens ténors de Lamuka qui sont prêts à le rejoindre, aux cas où leurs cahiers des charges seraient respectés ?

A priori, d'aucuns diraient, non sans raison, que Fatshi se trouve dorénavant devant deux chemins. Il devra soit, aller avec les députés FCC qui, fort de leur nombre, l'aideront à constituer facilement la nouvelle majorité parlementaire tant rêvée, soit se sevrer de ces derniers pour convoler en douces noces avec Modeste Bahati, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba.

Cependant, de nombreux analystes s'appuyant sur des chiffres en termes du nombre de députés nationaux de chaque leader, estiment que les trois ne sauraient donner une nouvelle majorité au Président Félix Tshisekedi. D'où, l'obligation pour ce dernier, de composer avec le FCC. Invité du magazine "Bosolo Na Politik", Peter Kazadi, député provincial et l'un des plus proches collaborateurs du Président Félix Tshisekedi, a fait preuve d'honnêteté intellectuelle, en déclarant que le Chef de l'Etat devra également travailler avec des acteurs politiques venus du FCC.

"En lançant l'idée de l'Union sacrée de la Nation, e Président de la République n'a eu aucune prétention de créer d'hommes nouveaux. L'Union sacrée n'est ni un parti ni un nouveau regroupement politique. Il s'agit plutôt d'une nouvelle philosophie de gestion basée sur le changement de mentalité. Et, c'est ce que nous exigeons de nos frères du FCC qui ont accepté de suivre le Chef de l'Etat dans sa vision de créer un grand ensemble au service de la Nation", a déclaré Peter Kazadi.

 UNE PREMIERE REUNION DES DEPUTES USN CE MARDI

Malgré la posture des Katumbistes et des Bembistes qui ont un pied dedans et un pied dehors, tous les autres députés nationaux ayant adhéré à l'Union sacrée se réunissent ce mardi 19 janvier au Chapiteau érigé non loin du supermarché Shoprite, situé au quartier GB dans la commune de Ngaliema. L'information a été donnée par le site http//www.ouraganfm.CD, qui cite le bureau du président intérimaire de l'UDPS, Jean-Marc Kabund.

Vu des observateurs, cette réunion (conjoncturelle ?) devrait donc être une occasion pour les nouveaux alliés du Président Félix Tshisekedi, de mettre une fois pour toute, les points sur les "i". Notamment, en ce qui concerne les objectifs communs de la nouvelle coalition, face à la tempête qui secoue le navire USN en plein océan.

S'agissant du cahier des charges des Katumbistes, nombreux sont ceux qui, à bras raccourci, critiquent sans avoir pris connaissance exacte des désidératas de ces derniers. Le recoupement des commentaires sur la toile indique que Moïse Katumbi, fort de son poids politique à la Chambre basse, réclamerait la Présidence de l'Assemblée nationale, à défaut de placer son candidat à la Primature.

Cependant des sources renseignent que le fameux cahier des charges qui a provoqué une sorte d'overdose de critiques, insisterait plutôt sur le critère de moralité dans le choix (délicat ?) de futurs animateurs des institutions du pays. Et donc, loin du sempiternel débat autour du partage des postes, les Katumbistes placent le curseur sur de nouveaux postulats, gage d'une gouvernance alternative de la chose publique.

Dans son document présent sur la toile, "Ensemble pour la République" entend voir les futurs animateurs des institutions répondre aux critères déterminés dans la charte qu'il propose au Président Félix Tshisekedi dans le cadre de l'Union sacrée de la nation. Entre autres, la moralité, l'expertise et le consensus. Dans la charte qu'elle a élaborée, Ensemble accorde un prix à la crédibilité et la bonne moralité.

"Les futurs animateurs ne devront pas être cités ou mêlés dans des pillages, fraudes fiscales ou douanières. Encore moins, dans les scandales économiques, enrichissements illicites, crimes de sang et autres violations graves des droits de l'homme", soulignent les rédacteurs de ladite Charte.

Par ailleurs, l'expertise avérée ou la technicité devra être requise. Pour Ensemble de Moïse Katumbi, tout aspirant à un poste de responsabilité en RDC devra désormais se soumettre au critérium de "compétence et d'aptitude", certifiées entre autres, par une expérience politique et ou professionnelle suffisante.

Par ailleurs, à leurs partenaires du CACH qui leur ont tendu la perche, les lieutenants de Moïse Katumbi demandent de tenir compte, dans leur choix, de ce qu'ils appellent le "sens élevé de l'intérêt général".

Dans sa Charte proposée au Chef de l'État, le parti cher au Gouverneur de l'ex-province du Katanga exige de veiller sur les "capacités de futurs animateurs de garder la sérénité et la lucidité dans des situations de pression et de difficultés". Dans leurs préalables à tout engagement ferme dans l'Union sacrée, les porte-étendards d'Ensemble recommandent à l'entourage immédiat du Chef de l'Etat, de privilégier le consensus comme mode de désignation des animateurs. Cet assentiment devrait donc être trouvé entre le Président de la République, le Premier ministre et la composante politique qui présente le prétendant au poste.

A tous égards, Ensemble pour la République considère qu'il y a lieu de " fonder la répartition des responsabilités entre les composantes sur le respect du poids politique de chaque organisation, membre de l'Union sacrée de la nation, tel qu'attesté par des listes officielles des députés à l'Assemblée nationale, selon leurs appartenances politiques et les signatures des pétitions pour la déchéance des membres de l'ancien Bureau".


Forum des As / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 14 commentaires
8746 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


SHAKA @RBEPVWD   Message  - Publié le 19.01.2021 à 21:19
toujours dans les critères de moralité donc Katumbi veut ses délestés de tout les autres y compris son ami Bemba ancien chef rebelles alors que lui même et ses amis sont aussi pourries que tout les autres

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @RBEPVWD   Message  - Publié le 19.01.2021 à 21:17
dans les critères de moralité ou placer Katumbi lui même,Francis kalombo,Kamitatu ,Mohindo zanghi avec ses méthodes mafieuses pour faire partir Mabunda afin de négocier son poste de la présidente du parlement

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mwalimu @2PIM3JB   Message  - Publié le 19.01.2021 à 19:45
Les criteres inclu le profil d'animateurs du "Cahier de Charges" de l'Ensemble pour la Republique comme condition de son adhesion a l'USN auraient mis dehors les bandes de jouisseurs, voleurs et tueurs venus de PPRD-FCC & Allies, ces derniers inclu le vagabond opportuniste Bahati-Lukwebo que FATshi nommerait 1er ministre. bref, M. Katumbi a raison de s'en mefier avec son cap sur 2023 !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DYNAMIQUE SAUVONS LE @KRW9LFX   Message  - Publié le 19.01.2021 à 17:18
le FCC n'est pas mort. Avec ses transfuges, le FCC est entrain de se reconstituer en une nouvelle force à l'Assemblée nationale mais au sein de l'union sacrée. IL faut dissoudre le parlement; c'est la seule solution efficace.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Salongo @2XWY6CU   Message  - Publié le 19.01.2021 à 16:41
Tshilombo est tout, sauf un patriote. Il a joué le jeu des Yankee, er a succombé à leurs flatteries. Ils n'ont cessé de lui souffler à l'oreille de casser l'alliance svec le FCC. Et maintenant, il est coincé. Le PPRD, l'Udos et l'UNC sont tous "sociaux-démocrates" comme l'ANC d'Afrique du Sud. S'il était intelligent, il cesseeait son jeu de lutte d'égo et s'allierait fermement ave ses partenaires pour former un grand mouvement politique national qui peut stabiliser le pays , restaurer sin unité et sa sécurité et le reconstruire. Un tel mouvement le soutiendrait en 2023 et en 2028, ils pourrait lui aussi passer le flambeau à quelqu'un d'aitre, et ainsi de suite ...C'est comme ça que le CCM défait ses adversaires en Tanzanie. Il faut une idéologie pour unir les soldats et les cadres politiques et pour resister aux i filtrations ennemies. Au lieu de cela, il a courru chez les libéraux Bemba et Katumbi, et maintenannt il est bien obligé de revenir vers le FCC. le

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le Congo avant tout @UVCW7WI   Message  - Publié le 19.01.2021 à 16:39
" le FCC (le même ?) se retrouve comme par hasard majoritaire à l'Union sacrée de la nation

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 19.01.2021 à 16:16
RENSEIGNEZ VOUS SUR CORNUTU or cornes du Diable chez les satanistes et on l 'expose SANS GENE sur une table autour de laquelle se discutent les enjeux de TOUT UN PAYS!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 19.01.2021 à 16:12
KALUMBA | TR57OBY - posté le 19 01 2021 à 14:14// Le sage | SD3Y66Q - posté le 19 01 2021 à 15:27//OMEGA | KMRJKS3 - posté le 19 01 2021 à 15:59 Relisez bien vos commentaires et vous verrez que Dieu vous a déloilé la réalité que vous exprimez en d'autres terms chacun : TOUT ETAIT FAIT que SATAN via son CORNUTU sur cette table submerge les esprits et corps,de BEMBA ET KATUMBI qui y ont échappé surement par des pières SOLIDES de protection pré réunions autour de SATAN

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 19.01.2021 à 16:05
CONGOLAIS aveuglés et naîfs,vous ne voyez pas le signe SATANIQUE CORNUTO sur cette TABLE? Si BEMBA ET KATUMBI ont prié comme nous le croyons? avant ces séances SATANIQUES, jamais guidé par DIEU TOUT PUISSANT, il ne s'engageront dans cette antre diabolique on on veut les EMPRISONNER

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
OMEGA @KMRJKS3   Message  - Publié le 19.01.2021 à 15:59
Fatshi sait pertinemment qu il ne va pas s'en sortir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 19.01.2021 à 15:27
TRICHEKEDI est une graine pourrie, impossible qu'il accepte de se melanger au bon fruit lui qui n'est que de l'ivraie imbu de trahison, de memsonges, de tricherie, de fraude, du tribalisme, du nepotisme, du clientelisme, de la corruption et concussion. Sans ces vices, pas de Trichekedi politique

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 19.01.2021 à 14:24
Moi je ne sais pas cette stupidite'. Tshilombo a vu qu'il ne peut faire, il a vu la catastrophe devant lui, c'est pourquoi il cri au secour mais toujours mal intentione', il cherche par tous les moyens comment rouler ces gens. KATUMBI ET BEMBA laissez Tshilombo avec ses frères talibans Kabuya, Kabundji et autres diriger ce pays, tous n'ont jamais travaille' ni etudie' kiekiekiekieki MAWA !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 19.01.2021 à 14:14
J'avais dis que KATUMBI est mon candidat pour 2023, mais quant A cette avanture de l'USN il y ira seul et A son propre risque. Les talibans soufrent d'un nouveau virus qu'il faut des recherches tres aprofondie. Ces gens ont aplaudi Kagame, Kabila(pere de la democratie)et après ils ont insulte' les memes personnes encore, ils ont leur seigneur qui est sans formations, sans experience. Premiere fois de travailler dans la vie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
OPINION LIBRE @6MS7AT2   Message  - Publié le 19.01.2021 à 14:06
Alors qu on fasse un gouvernement de 80 millions des membres puisque tout le monde y aspire et il n y aura plus des mécontentement

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Découpage : la République va dans le mur
left
Article précédent 1,5 millions $ pour l'informateur : "c'est de la méchanceté" (Modeste Bahati)

Les plus commentés

Société Koffi Olomide fait des victimes à la RTNC : Jessy Kabasele suspendu

10.07.2024, 16 commentaires

Politique Implication de l’Ouganda dans la guerre du M23 : Jonas Tshiombela dénonce l’attitude «timide» du gouvernement congolais

10.07.2024, 10 commentaires

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Révision ou changement de la Constitution: un vrai-faux débat

10.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance