mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : les femmes en fête au stade Tata Raphaël!



Retour Femme

Kinshasa : les femmes en fête au stade Tata Raphaël!

Kinshasa : les femmes en fête au stade Tata Raphaël! 2015-03-09
Femme
Samedi 7 mars dernier, le ministère du genre,  famille et enfant, a organisé une cérémonie festive au Stade Tata Raphaël,  en marge de la célébration de la journée internationale  de la femme. Ce haut lieu sportif a été noir de monde. Car, à cette occasion,  une foule immense s’y est rendue dont plusieurs personnalités du pays. Citons, par exemple,  Bijoux Kat, la  ministre du Genre, Famille et Enfant,  Evariste Boshab, Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur et sécurité, Jeannine Mabunda Lioko, Représentant personnel du Chef de l’Etat en matière de violence faite à la femme et de recrutement d’enfants dans des groupes armés.

La traditionnelle fête de la femme, célébrée chaque 8  mars à travers le monde, a été célébrée à Kinshasa, ce samedi  7 mars.  Placé sous  le thème: «Autonomisation de la femme, autonomisation de l’humanité » sur le plan international et le thème retenu pour la RDC. Congo, à savoir : « Autonomisation de la femme et participation politique de la femme congolaise », le go à la célébration a été donné par les prières faites  par les femmes de toutes les confessions religieuses. La journée  a connu également  la brillante animation de l’artiste musicien chrétien Patrice Ngoy Musoko.

Gerbes de réactions

En marge de cette  célébration, les chevaliers de la plume ont recueilli  à chaud plusieurs  réactions. Madame Belly, agent de la police nationale congolaise, a estimé que le gouvernement congolais n’as pas encore fait de la parité,  une réalité. Elle s’est dite, par ailleurs, optimiste pour l’avenir.  Pour Mme bébé, employée de l’institut national de  sécurité sociale, INSS, il est important que la parité soit effective. Et,  pour ce faire, la femme, elle-même, doit être  formée  quant à ses aptitudes à  prester aux côtés des hommes.

Des avis convergents recueillis, la disposition incluse dans l’actuelle loi électorale sur les trente pourcent des femmes, n’a pas lieu d’être. Sur ce, bien des femmes en ont appelé aux autorités compétentes afin que cette disposition soit abrogée.

1008 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC : plus de deux cents femmes entrepreneures à l'école de l'Ohada
left
ARTICLE Précédent : Les Kinoises partagées sur la journée du 8 mars