mediacongo.net - Actualités - Présumé détournement des fonds à l’EPST : L’heure de vérité a sonné



Retour Société

Présumé détournement des fonds à l’EPST : L’heure de vérité a sonné

Présumé détournement des fonds à l’EPST : L’heure de vérité a sonné 2021-03-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/01-07/makala_centrale_21_0214.jpg -

L’ère Tshisekedi est de plus en plus marquée par des efforts pour mettre fin à l’impunité en RDC. L’Inspection générale des finances (IGF), avec Jules Alingete à la tête, s’emploie à cet effet, à l’instar des autres services spécialisés en matière de surveillance de la chaîne des dépenses publiques. Le procès qui s’ouvre, ce vendredi 5 mars, à la Prison centrale de Makala est une illustration. Il fait suite au rapport de l’IGF du 18 novembre 2020 pointant du doigt au moins 17 personnes qui seraient impliquées dans les détournements des fonds alloués à l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). Plusieurs hauts responsables de l’ESPT sont incarcérés à Makala depuis le 29 janvier 2021.

Le procès de présumés détourneurs des fonds alloués à l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) s’ouvre, ce vendredi 5 mars à la Prison centrale de Makala, à Kinshasa.

D’après les sources proches de l’Inspection générale des finances, ces audiences seront retransmises à la télévision nationale (RTNC).

Pour rappel, après la mission des inspecteurs sur le contrôle de la paie des enseignants, le rapport de l’IGF du 18 novembre 2020 pointe du doigt au moins 17 personnes qui seraient impliquées dans les détournements des fonds alloués à l’EPST.

Déjà, plusieurs hauts responsables de l’EPST ont été arrêtés, en l’occurrence l’Inspecteur général à l’EPST, Michel Diamba Kaombo, incarcéré à la prison centrale de Makala depuis le 29 janvier 2021.

Dans son rapport, l’Inspection générale des finances (IGF) a découvert l’existence de faux arrêtés antidatés de recrutement des agents et de création des écoles. Il y a également l’explosion du personnel non enseignant au détriment des enseignants qui devraient être les principaux bénéficiaires de la gratuité de l’enseignement. Il y a également le paiement au titre de la paie des enseignants des montants supérieurs aux montants liquidés (réels). L’IGF note également le détournement supposé de près de 62 milliards de FC et c’est sans compter l’utilisation de fausses factures pour détourner les fonds…

À voir de près, ce procès traduit sans nul doute la volonté de nouvelles autorités du pays d’œuvrer pour décourager les détournements, la corruption, la fraude, etc., qui gangrènent la société congolaise. L’IGF qui est pleinement redynamisée avec, notamment, la mise en service effectif de nouveaux inspecteurs des finances, recrutés en 2020, l’IGF n’attend plus constater les dégâts, mais travaille aussi dans une démarche anticipative en procédant au contrôle des opérations d’encadrement de gestion des finances publiques.

Loin de se décourager par le dénigrement orchestré ou sponsorisé par la maffia qui a décidé de torpiller l’action du chef de l’Etat, l’IGF reste droit dans ses bottes pour mener une lutte d’intelligence contre les forces brutes de la maffia financière congolaise. C’est pour dire que l’IGF qui a enfin retrouvé ses lettres de noblesse par un travail de qualité abattu aujourd’hui avec Jules Alingete, qui n’entend plus faire marche arrière. Elle sera là pour jouer sa partition dans l’instauration effective de la gestion saine des finances publiques tant souhaitée par la nation entière.

Pitshou Mulumba
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
3496 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

KALUMBA | TR57OBY - posté le 05.03.2021 à 12:00

Allez aussi A la presidence. Aucun voleur n'est plus important que l'autre.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Mafono | BQTCLA6 - posté le 05.03.2021 à 09:47

On ne badine pas avec les affaires de l'Etat, car un jour, un jour! Tu tombera dans le filet. Willy BAKONGA sera arrêté je vous le confirme...

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FATSHI Bêêêêê | MP3MKSB - posté le 05.03.2021 à 09:29

Distraction! Tshilombo devrait commencer les reformes comme exiger par MAFA en 2019 pour les elections de 2023....5 ans de gachis a cause de ce pantin incompetent et naif rancunier.

Non 16
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gardien du Monastère | NIFLBHF - posté le 05.03.2021 à 09:26

Evitez-nous la honte qu'a subi toute la nation en avril§juin 2020 dans le procès des travaux dits de 100 jours. Le peuple est fatigué des sketchs; il veut du concret. Punir les malfrats et permettre à l'Etat RD congolais de rentrer dans ses droits. C'est ça la justice. Pas de théâtres qui finissent sans suite et on verra les condamnés se pavaner dans les rues de Kinshasa en jouissant des fruits de leurs actes ignobles!

Non 8
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR