Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Politique

Augustin Kabuya révèle : "La non représentativité de la femme bloque la sortie de l’équipe Sama"

2021-03-29
29.03.2021
2021-03-29
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/29-31/kabuya_augustin_21_0000.jpg -

Augustin Kabuya, Le secrétaire général intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS)

Selon le SG de l'UDPS, "le chef de l'Etat ne veut pas signer l'ordonnance à la suite de l'absence des dames sur les listes des ministrables".

Plus d'un mois après la nomination de Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge au poste de Premier ministre, la fumée blanche - annonciatrice de la sortie du gouvernement - tarde à sortir du l'avenue Roi Baudouin, siège de la Primature. Différentes raisons sont alors avancées pour justifier le retard, voire le blocage de la formation du Cabinet Sama Lukonde.

On a évoqué l'"insatiabilité " tant de l'UDPS que de certains "nouveaux amis" du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi. Le parti présidentiel avait commencé par alléguer la pléthore en son sein (82 candidats pour 8 postes ministériels) pendant que d'autres parlaient de Ensemble de Moïse Katumbi.

C'est sur ces entrefaites que le 18 mars courant, le Président de la République a reçu le Premier ministre Sama Lukonde Kyenge. S'adressant à la presse à l'issue de cette audience, Jean-Michel Sama Lukonde, qui est très conscient de l'impatience des Congolais qui attendaient la sortie du nouvel exécutif avant le 15 mars, a admis "l'urgence de la sortie du gouvernement" tout en exhortant ses compatriotes à "ne pas confondre l'urgence et la précipitation".

"Je voudrais ramener tout le monde à la sérénité. Nous avons rencontré tous ces regroupements, nous avons donné les conditions pour participer au gouvernement, nous avons reçu les propositions… Après cela, bien sûr, place à ces échanges, pour pouvoir arriver à ce gouvernement, non seulement inclusif, et quand on parle d'inclusivité, cela veut dire qu'on parle de géopolitique, on parle de la participation de toutes les forces politiques. Mais on a aussi évoqué d'autres critères. C'était de dire que nous avons voulu voir participer la société civile, que nous puissions avoir un certain taux, en termes de participation féminine et de la jeunesse. Quand vous prenez tous ces éléments mis ensemble, vous comprenez que cela demande que l'on puisse faire un travail méticuleux. C'est vrai que nous comprenons l'urgence de la sortie du gouvernement, mais il ne faudrait pas confondre urgence et précipitation. "

Voilà qu'à cette liste, le SG de l'UDPS vient d'évoquer une autre difficulté qui bloquerait la formation du nouvel exécutif. A savoir la représentativité de la femme. D'après le numéro 2 de la formation tshisekediste, "le chef de l'État ne veut pas signer l'ordonnance suite au non respect des consignes liées à la représentativité de la femme par les chefs des partis et regroupements Politiques". Augustin Kabuya l'a dit devant les militants du parti présidentiel hier dimanche 28 mars à la place Sainte Thérèse lors de l'installation du comité fédéral UDPS-Tshangu.

Selon des sources bien informées, chaque groupement politique aurait reçu notification du nombre de maroquins qui lui sont réservés: l'UDPS (8), Ensemble (5 plus un vice ministère), l'AFDC-A (5), le MLC (3). Le chef de l'Etat serait, rapporte-on, inflexible sur deux exigences: la réduction de la taille de l'Exécutif et la parité homme-femme. Le hic, certains "papas", chefs des partis politiques, réchigneraient à se délester de leurs privilèges pour faire de la place aux "mamans". C'est ici que ça bloque, dénonce Augustin Kabuya.

"Lorsqu'il y a des problèmes dans ce pays, ce sont nos mamans qu'on viole, qu'on maltraite. Comment expliquer qu'aujourd'hui on forme le Gouvernement, tous les responsables politiques ne veulent pas proposer des femmes comme ministres, ils ne proposent que les hommes. Est-ce que le Chef de l'État Félix Tshisekedi peut accepter cet état de chose? Le Chef de l'État est respectueux de sa parole. Le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge a réceptionné toutes les listes des hommes politiques congolais, ils n'ont pas proposé des femmes, c'est pourquoi le Chef de l'État Félix Tshisekedi a dit s'il n'y a pas la représentativité des femmes, il ne signera pas l'ordonnance", a révélé Augustin Kabuya.

Pour ce dernier, Jean Marc Kabund n'a rien avoir avec le retard enregistré dans la sortie du Gouvernement, c'est tout simplement une campagne de diabolisation contre le Président ai de l'UDPS, souligne Augustin Kabuya

S'adressant aux dames présentes dans l'assistance, le n°2 du parti présidentiel leur lance : "Les femmes qui sont ici, votre avocat est en train de défendre votre cause. Qu'on arrête d'accuser faussement Jean-Marc Kabund qu'il serait ent rain de bloquer la sortie du gouvernement, c'est faux et archi faux. Le Chef de l'État a dit ceci, avant de signer l'ordonnance, il faut qu'il y ait la représentation de la femme comme il l'avait promis. Jean-Marc Kabund n'y est pour rien".

Le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi avait promis aux femmes congolaises de leur accorder un quota de 30 % dans l'équipe gouvernementale dont la publication reste désormais suspendue à son arbitrage du président Félix Tshisekedi.

Reste que le Congolais lambda n'a que faire de qui bloque ou pas la sortie du nouvel exécutif. Sa préoccupation est d'avoir un Gouvernement qui s'attaque aux vrais problèmes du pays. Le Congolais a besoin d'être pris en charge. Et au-delà de tout, la situation du pays requiert un gouvernement de plein exercice.


Forum des As / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 31 commentaires
8470 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
des baratins : c'est pas ça qui bloque la sortie du gouvernement mais la facture que vous devez a ceux qui ont adhérer a l'union sucrée suite a vos promesses fallacieuses ,les femmes vous en avez deja ACACIAS BANDUBOLA,NZENZA et les autres ne brillent pas pour au tant ,arretez de nous prendre pour des chiens

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
2023 approche vous allez vous mordre les doigts

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
la parité homme-femme est parmi les objectifs durables pour le développement d'ici 2030(voir ONU -FEMME objectifs 5) c'est sûr nos partis politiques n'en font pas ni objectif, ou n'en savent rien. d'où viendraient le 30% dont exigent le président? si ce quota de dame n'est pas dans leur parti respectif,elles seront tirées de manière subjective, contre nature ou même honteuse.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Finalement c'est vous (udps) qui dirigez ou c'est quelqu'un d'autre ??? Ce blocage ira jusqu'où ???

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Kotanga eza bien! Kabuya, Kabundji et Tshilombo sans niveau, vaguent a vue comme des sous-hommes.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Qui croire de Kabuya et de ceux qui annoncent le GOUVERNEMENT CADEAU DE PÂQUES POUR LES CONGOLAISES ET CONGOLAIS? Qui dit vrai?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Mea culpa de la répétition accidentelle du commentaire)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Chacun de ces ministres et vice-ministres hommes, là où ils ne sont que des hommes, ne couchent-ils pas chaque nuit avec une compagne femme, épouse et même plusieures femmes makangu? Qui ignore que Denise est vice-présidente de la république au lit et les nominations, les coopes, les ceci et cela se traitent après un coup pressé à papa président, papa ministre et vice-ministre? C'est même le pauvre papa ou makangu homme qui a la ministre comme épouse ou chérie qui lui se gêne, pudeur d'homme oblige, de ne pas paraître stupide devant sa femme ou makangu ministre; et reste souvent silencieux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Alors, qui cherchent vraiment cette parité hommes-femmez? Peut-être des papa ministres qui cherchent à voir les femmes ou makangu devenir ministres ou vice-ministres pour raison de plus d'entrée économique. Qu'on demande à tout le monde qu'ils travaillent comme des simples volontaires sans salaires ni emoluments ni autres avantages; Rien. Et là on ne verra sûrement personne faire la queue.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Chacun de ces ministres et vice-ministres hommes, là où ils ne sont que des hommes, ne couchent-ils pas chaque nuit avec une compagne femme, épouse et même plusieures femmes makangu? Qui ignore que Denise est vice-présidente de la république au lit et les nominations, les coopes, les ceci et cela se traitent après un coup pressé à papa président, papa ministre et vice-ministre? C'est même le pauvre papa ou makangu homme qui a la ministre comme épouse ou chérie qui lui se gêne, pudeur d'homme oblige, de ne pas paraître stupide devant sa femme ou makangu ministre; et reste souvent silencieux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Kiadi kibeni!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
On chasse Mabunda, on chasse la député de l'udps sensée de remplacer Kabund,on orchestre tout pour remettre Kabund. Étrange façon de défendre la femme congolaise

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Une question: Kabuya akoma porte parole ya Felix ou bien ya gouvernement? Comme bakomi ba champions ya parité, j'espère que na liste ya UDPS il y a au moins 4 femmes? Faites ce que vous voulez, gagnez du temps mais boyeba eloko moko: boko koka kotelemisa tango te. La terre tourne et 2023 approche à grands pas. Etali biso te buzoba nionso bozosala. Biso misu kaka na calendrier

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Vuvuzela de L'UDPS, mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose, 2023,boyebela.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Du n'importe quoi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
On comprend que si tout les auteurs de commentaires etaient chefs de partis politiques personne n allaient envoye sur leurs quotas reserves les candidats feminins . Il faut que les partis politiques soient l affaire de tout le monde et non seulement des presidents des partis et de leur famille

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
EST CE QUE L'UDPS SE REND COMPTE DE SON ECHEC COMME PARTI AU POUVOIR OU BIEN ILS NE COMPRENNENT RIEN A RIEN???

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Qui est l'avvocat des femmes, Nyakeru ?Tshilombo ?Kabuya?representivite' ne veut pas dire efficacité. Nous sommes en campagne électorale.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Moi , je suis une femme c'est bien, et je crois que cette avancée est non fondée. Mais Mr KABUYA se trompe de sujet; n'oubliez que pas 2023 approche à grand pas.Vous perdez du temps pour rien.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Nous ne sommes plus au moyen äge ou les femmes étaient considerés comme des Paillason... Les Dammes de fer qui dirigent les gouvernements européens pour defendre les Droits des Femmes longtemps bafoués ...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ce pays n'a pas de chance, on est encore tombé trop bas. Avant, c'etait le FCC qui bloquait et aujourd'hui, ce sont les Femmes ??? OYO KINDOKI.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Titre : Augustin Kabuya révèle : "La non représentativité de la femme bloque la sortie de l’équipe Sama". Mes compatriotes, à mon avis c’est simple comme bonjour si nous voulons que les aillent mieux en RDC ; il faut s’en passer du système égocentrisme en proposant au moins une lite contenant 2 femmes (pourtant la RDC a des femmes capables, à titre d’exemple Madame Ève BAZAIBA MASUDI de MLC). Ce n’est qu’un avis.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Honte papa Kabuya, vous avez chanté pendant des années, prouvez nous de quoi vous capable. Si non en 2023 Faites comme François honlande qui s'est éliminé lui même à la présidence.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
MENSONGE !!!! LOKUTA YA KABUYA MAMA NA YO ZOBA MOKO BOYE...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
tik tik tik tik le tmps passe 2023 c'est deja demain pas question de glissement tout le monde est debout en commence par les USA,L'UE,LA CENCO,LES ONG,LE PEUPLE CONGOLAIS. jouer votre carte de temps pour mieux voler sans gouvernement; mais sachez que au plus tard JANVIER 2024 avec ou sans les elections UDPS ne sera pas au pouvoir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Je me demande ce qu'ils ont alle' chercher A la presidence ces talibans. Aucune notion d'aministration publique, aucune notion d'organisation, aucune notion de plannification aucune notion de quoique ce soit Tshilombo, Kabunda et Kabuya, ils sont bon seulement pour le parlement debout en dessous des arbres. Comment vous pouvez sauter de parlement debout A la presidence ?????

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Cette politique de la demagogie, mensonges et malhonnetete' ne passera pas. C'est KATUMBI qui bloque ??? Kiekiekiekiekie J'avais dis ici que KATUMBI etait plonge' dans la boue(Union Salite') A son propre risqué, aujourd'hui les Kasaiens insultent Katumbi. Il ne faut jamais faire un deal avec un kasaien, JAMAIS.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
"Différentes raisons sont alors avancées pour justifier le retard, voire le blocage de la formation du Cabinet Sama Lukonde". Voyez-vous comment la stratégie est entretenue? Aujourd'hui on vous donne une raison; demain on avance une autre. Dans l'entretemps, le temps passe. La carte du temps. Ce n'est plus la liste des 82 ministrables UDPS; maintenant c'est le manque de la représentativité de femmes. Fatshi béton.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
si c'est "La non représentativité de la femme qui bloque la sortie de l’équipe Sama" donc UDPS est l'un des grand bloqueur car ayant 8 ministers , pourquoi ne pas donner tout ses huit aux femmes aulieu d'indexer seulement les autres!?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Menteurs que tu es !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Augustin avant la prise du pouvoir par l'UDPS en RDC ce que tu disais était vrai: exemple: tu as dit que Kabila atali tali amoni mota akoki ko pesaye pouvoir aza te, alors ABAKELI BISO! Ça c'est vraiment mpo AKABELI BINO POUVOIR! Mais ce dernier temps olingi kaka opakola vérité mafuta en voulant justifier ton boss Félix alors que bato banso baz'omona ÉCHEC NA YE POLELE! Oloki que Félix aboyi ko signer ORDONANCE MPO BAKOLO YA PARTIS POLITIQUES MIBALI KAKA NDE BA PESI KOMBO NA BANGO! Alors que le l'autre côté on dit que le GOUVERNEMENT SERA LE CADEAU DE PÂQUES! Le congolais ont-ils besoin d'un gouvernement Cadeau?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Sept nouveaux ambassadeurs accrédités par le président Joseph Kabila
left
Article précédent Débat sur l'éligibilité des candidats présidents de la République : Bokolombe tacle Noël Tshiani

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance