mediacongo.net - Actualités - Eviction parcellaire confuse : la FBNBank DRC SA lavée de tout soupçon !



Retour Société

Eviction parcellaire confuse : la FBNBank DRC SA lavée de tout soupçon !

Eviction parcellaire confuse : la FBNBank DRC SA lavée de tout soupçon ! 2019-02-22
Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/jobaof/2019/02-fevrier/04/fbnbank_190222_01.jpg Kinshasa-

En exécution d’une décision du Tribunal de Commerce de Kinshasa Gombe, des agents dudit tribunal accompagnés des éléments de la police nationale ont, en date du 31 janvier 2019, procédé à une éviction parcellaire pour défaut de paiement d’un crédit contracté auprès de la banque FBNBank DRC SA.

Ce crédit avait été contracté par un client et garanti par le propriétaire de la parcelle situé au numéro 8764 du plan cadastral de la commune de la Gombe sur l’avenue de la Science, quartier Haut Commandement, parcelle que le concerné avait naturellement donné en hypothèque conformément à la réglementation en la matière.

Face à la situation de non-respect des engagements pris par le concerné et en dépit des multiples rappels effectués par la FBNBank DRC SA, le client défaillant n’a réservé aucune suite. Cette situation a conduit la banque, conformément aux procédures de recouvrement des créances, à saisir les instances judiciaires pour contraindre le concerné par toute voie de droit, à rembourser la créance qui constitue notamment l’épargne de la population congolaise.

La procédure a naturellement conduit à une décision judiciaire de déguerpissement forcé, décision rendue en date du 5 novembre 2018 par le Tribunal de Commerce de Kinshasa, Gombe à travers l’ordonnance numéro 00933/2018, autorisant ledit déguerpissement sur la parcelle numéro 8764 de l’avenue de la Science, quartier Haut Commandement.

C’est ainsi qu’en date du Jeudi 31 janvier 2019, le greffe du Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe fera exécuter l’ordonnance en dépêchant ses agents ainsi que la Police nationale comme il est de coutume en pareille circonstance. Malheureusement, suite à une erreur commise dans l’exécution de la décision judiciaire, les agents commis à cette tâche procéderons à l’éviction de l’occupant de la résidence numéro 5409 sur avenue de la science au lieu de la résidence numéro 8764, les deux résidences étant situées côte à côte. Cette confusion a conduit l’un des occupants de la résidence 5409 à interpeller le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo, dont le cortège sortait de l’avenue de la Science après un culte dominical à l’église Philadelphie de Gombe.

Le Chef de l’Etat demandera au Commandant de la Police, commis à la surveillance de ladite parcelle, de réhabiliter le propriétaire de la parcelle située au numéro 5409 et instruira séance tenante à l’un de ses collaborateurs de contacter la FBNBank DRC SA et les autorités judiciaires compétentes pour que lumière soit faite sur cette situation.

Après investigation et vérification, le Président du Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe instruira le Greffier Titulaire du Greffe d'Exécution dudit tribunal dans sa lettre du 1er février 2019, à remettre l’occupant de la résidence numéro 5409 dans ses droits car n’étant pas concerné par la décision judiciaire du Tribunal de Commerce, en faveur de la banque, dont l’ordonnance fait bel et bien allusion à la résidence numéro 8764 et non 5409.

La FBNBank DRC SA salue la réactivité du Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe dans la clarification de cette confusion ayant conduit à une situation regrettable à travers sa lettre susmentionnée.

A propos de FBNBank DRC SA

FBNBank DRC SA est une filiale de la First Bank of Nigeria Limited, le premier groupe bancaire en Afrique subsaharienne (en dehors de l’Afrique du Sud). FBNBank DRC SA était jusqu'au 12 Septembre 2014, lorsque la Banque centrale du Congo (BCC) a approuvé son changement de nom, la Banque Internationale de Crédit (B.I.C) dont la création  remonte au 06 Avril 1994.

Le Groupe FirstBank of Nigeria, première banque panafricaine en Afrique Sub-saharienne, dont la FBNBank DRC SA  en République Démocratique du Congo est l’une des filiale, fournit une gamme de services financiers de classe mondiale aux clients Entreprises et individus et dessert plus de 11 millions de clients au Nigéria et plus de 300 000 clients à travers ses filiales en Afrique. La Banque et ses filiales constituent le groupe bancaire avec une présence internationale en République démocratique du Congo (RDC), au Ghana, en Guinée, en Gambie, en Sierra Leone et au Sénégal, ainsi qu'au Royaume-Uni, à Paris et en Chine. First Pension Custodian Ltd (First Pension) et FBN Mortgage sont d'autres filiales non bancaires nigérianes du Groupe FirstBank.


B-MAP
3912 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mbecilnayo | EZWDF36 - posté le 06.03.2019 à 08:32

Errare humanum est

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 25.02.2019 à 13:44

Lorsqu'on ne connait la loi on ferme sa bouche en lieu et place d'écrire de sotises à la toile. Fait des recherches sur les garanties hypothécaires.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 22.02.2019 à 20:48

C'était une tentative de vol de parcelle comme cette banque et les autres en ont l'habitude. Comment peut-on expliquer qu'une affaire aussi sensible et qui, plus est contestée, ne fasse pas l'objet d'une vérification plus sérieuse. C'est parce que FATSHI est intervenu qu'ils se sont remisés. Ils ont l'habitude d'escroquer ainsi le petit peuple sans défense. Y aura-t-il dédommagement de la famille qui avait été déguerpi.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR