mediacongo.net - Actualités - Après la levée du blocus du siège de l’AFDC-A, Bellarmin Byamungu demande à Ngobila d’indiquer la nouvelle date de la marche



Retour Politique

Après la levée du blocus du siège de l’AFDC-A, Bellarmin Byamungu demande à Ngobila d’indiquer la nouvelle date de la marche

Après la levée du blocus du siège de l’AFDC-A, Bellarmin Byamungu demande à Ngobila d’indiquer la nouvelle date de la marche 2019-08-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/afdc-bellarmin-byamungu.jpg -

Le fédéral de l’AFDC district de la FUNA, Bellarmin Byamungu est monté samedi au créneau pour dénoncer le blocus imposé au siège de son regroupement par les forces de l’ordre.

Après le départ de la police, il a déploré cette attitude anti démocratique. Pourtant, explique-t-il, son leader, Modeste Bahati est un légaliste. Il ne pouvait pas accepter qu’on marche sans l’autorisation du gouverneur.

Selon Rashidi Bukanga, membre de l’AFDC-A fidèle au FCC, son regroupement politique « avait sollicité puis obetenu l’aval du gouverneur de Kinshasa pour l’organisation d’une marche de santé et de soutien au FCC ».

« Quand il a appris que la marche n’était pas autorisée, il nous a dit de ne pas marcher. Vous savez que Modeste Bahati est un légaliste, est un homme qui respecte la loi », a insisté Byamungu.

Au même moment, plusieurs marches pareilles ont été annoncées, dont celle de l’aile AFDC-A restée fidèle au FCC, avec l’idée de contrecarrer celle de Modeste Bahati Lukwebo.

Ayant appris la marche de l’AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo, il a donc demandé que « les autorités de la ville prennent en considération cette provocation et prennent des dispositions qui s’imposent parce que notre marche était déjà autorisée et nous la maintenons ».

Pour lui, l’AFDC-A avait programmé une marche aujourd’hui samedi. Les autres partis ou regroupements ont aussi suivi en choisissant le même jour que nous. Il appartient maintenant au gouverneur Ngobila, dit-il, de dire clairement la date de l’organisation de marche de chaque regroupement.

Bellarmin Byamungu rappelle que ce sont les autres qui se sont greffés au programme de l’AFDC-A pour créer de désordres et des troubles.

« On ne veut pas de provocation, nullement de provocation. Ce sont les autres qui sont venus se greffer à notre programme pour saper notre manifestation », a-t-il dénoncé.  

Et Philippe Undji de s’interroger: « Au nom de quelle légalité le gouverneur de la ville peut autoriser une marche des individus qui ne disposent pas des actes légaux reconnus par la loi ? ». Il exhorte donc « la justice, à travers les Inspections générales de la territoriale, de se saissir de ce dossier ».

L’AFDC-A avait projeté une marche ce samedi à Kinshasa. La direction du Regroupement avait pris soins d’informer le gouverneur de la ville sur l’organisation de cette marche de revendication pour la participation de l’AFDC-A au gouvernement et pour son soutien à son Président National et autorité et morale ce samedi 10/08/2019 avec un itinéraire bien défini.

Malheureusement, dès les premières heures du matin, les éléments de la police ont ceinturé le secrétariat général de l’AFDC-A situé sur l’avenue de Libération ex-24 novembre empêchant ainsi tout rassemblement au point de départ de la marche.

Athanase Mwenge
Ouragan FM / Top Congo FM / MCP, via mediacongo.net
8327 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

avatar
Le livre ouvert | U7NPB7H - posté le 12.08.2019 à 06:25

Monsieur Bellarmin BYAMUNGU, ce n'est pas au gouverneur d'indiquer la date. La constitution dit, c'est aux organisateurs d'informer et non de demander l'autorisation ! l ne faut pas tordre l'interprétation des textes de la loi des lois.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
JAKAWA | E2RLSHS - posté le 10.08.2019 à 21:30

Le pouvoir n'est pas entre les mains de Fatshi à 100%!

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 10.08.2019 à 20:34

Les pratiques anti-démocratiques déplorées sous le règne d'exception de Kabila refont surface, après un semblant de décrispation au cours des quatre premiers mois de l'année. Aïsh!, où est l’État de droit dont parle tant Fatshi? Le régime qui lui succédera fera la même chose, car il n'a pas réussi à y mettre fin.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Dossier Kabund : « Nous avons apporté des preuves. Ils n’ont pas voulu examiner les preuves, ils ont préféré prendre ce raccourci » (SG du parti ACh)
AUTOUR DU SUJET

Goma : " le droit de manifester est garanti par la constitution mais nous condamnons le meutre et...

Provinces ..,

Modeste bahati et l’Afdc condamnent l’exploitation honteuse d’une photo sortie de son contexte

Sur le net ..,

Modeste Bahati et l'AFDC condamnent fermement l'agression de la RDC

Politique ..,

Élection des gouverneurs et vice-gouverneurs : L’AFDC-A de Modeste Bahati exige le retrait des...

Politique ..,