mediacongo.net - Actualités - Sud-Kivu: des groupes armés locaux s’engagent à cesser les hostilités



Retour Provinces

Sud-Kivu: des groupes armés locaux s’engagent à cesser les hostilités

Sud-Kivu: des groupes armés locaux s’engagent à cesser les hostilités 2019-12-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/12-decembre/23-29/yakotumba-milice-mai-mai-sud-kivu.jpg -

Plusieurs groupes armés locaux actifs en province du Sud-Kivu se sont engagés à cesser les hostilités à partir du 23 décembre dernier.

Cet engagement a été pris le samedi 21 décembre 2019, à l’issue d’une rencontre qui a rassemblé du 18 au 20 décembre, une centaine de participants composés de commandants et représentants des institutions militaires, des députés nationaux, ainsi que des représentants des communautés locales et acteurs de la Société Civile, à Murhesa dans le territoire de Kabare, au du Sud-Kivu.

Organisé par Search for Common Ground, sous l’égide de la Commission Interprovinciale d’appui au Processus de sensibilisation, désarmement et réintégration communautaire (CIAP-DDRC), cet atelier a réuni tous les groupes armés locaux, à l’exception des groupes Yakutumba, Nakiliba, Mushombe, Gumino, et Kashumba.

Selon le communiqué final des participants, dont une copie est parvenu à Laprunellerdc.info, les groupes armés présents se sont également engagés à sensibiliser les autres groupes armés locaux non présents à cesser les hostilités, mais aussi à sensibiliser les autres groupes armés étrangers présents sur le sol congolais à cesser les hostilités, et à quitter le sol Congolais dans le meilleur délai.

"Engagement de tous les responsables des groupes armés congolais présents à Murhesa à une cessation des hostilités dès le 23 décembre 2019. Sensibilisation de autres groupes armés non présents à Murhesa à une même cessation des hostilités (décembre 2019 et janvier 2020)"dit ce communiqué.

Par ailleurs, les signataires sollicitent au Gouvernement central de libérer leurs éléments détenus dans différentes prison du pays.

"Sollicitations des groupes armés auprès des autorités centrales: Le libération des éléments des groupes armés locaux détenus dans les différentes prisons du pays et non sanctionnés ni accusés de crimes du droit commun. Le lancement des opérations conjointes entre les groupes armés locaux et les FARDC pour traquer les groupes armés étrangers présents sur le territoire national…", demandent-t-ils.

Ces groupes armés se sont également engagés à sanctionner les commandants des groupes armés qui commettent des actes de violences et d’abus contre les civils, mais aussi à ne plus laisser leurs éléments couper les voies routières, ni abuser les biens de la population.

A l’issu de ces échanges, un Comité national et provincial composé des représentants des différentes parties locales a été mis en place, afin de faire le suivi et l’exécution des modalités fixés.

Museza Cikuru (Correspondant au Sud-Kivu)
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
8322 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

askots | AJTBIE6 - posté le 25.12.2019 à 14:19

Si les mesures prises peuvent être appliquées, ça sera une très bonne chose. Seulement, pas indiqué d'organiser des patrouilles conjointes " FARDC - Groupes armés". Je pense à mon avis que les groupes armés peuvent apporter les renseignements.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Résurgence de la lèpre à Beni : 4 nouveaux cas notifiés depuis le début de l’année 2022
AUTOUR DU SUJET

Sud-Kivu : manifestation des réfugiés burundais après l’attaque dans leur site par des...

Provinces ..,

Exploitation illicite des minerais à Mwenga : Après les conclusions du rapport parlementaire,...

Provinces ..,

Bukavu: un groupe rebelle armé a attaqué plusieurs positions de l’armée et de la police...

Provinces ..,

Mwenga: des associations, syndicats et les forces vives dans la rue ce jeudi pour demander la...

Provinces ..,