mediacongo.net - Actualités - Bas-Uele : Un ballon aérostat de Google s’écrase à Buta



Retour Provinces

Bas-Uele : Un ballon aérostat de Google s’écrase à Buta

Bas-Uele : Un ballon aérostat de Google s’écrase à Buta 2020-08-25
MC Geek !
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/24-31/ballon-de-google-projet-loon-s-ecrase-a-buta-bas-uele-rdcongo.jpg -

Un ballon aérostat de Google projet Loon, qui vise à développer l’accès à l’Internet dans les zones les plus reculées de la planète, s'est écrasé ce lundi 24 août 2020 vers 13h à côté d’un champ dans la localité Bulumakete, située à 6 km de la RN04 et à 5 km de la ville de Buta, dans la province du Bas-Uele.

Selon ce que rapporte le site Orientalinfo.net, des paysans ayant entendu le fort bruit de l'engin, et pris de panique, en ont informé les autorités. Une équipe des éléments de la police, de la mairie ainsi que des services spécialisés avait été dépéchés sur place pour faire le constat.

Et d'après Mme Espérance Kwza de DYfemir, qui revient de l’endroit « Sur cette machine, il y a des panneaux solaires, nous avons vu aussi un sachet blanc comme une bâche, un infra-rouge qui continuait à s’allumer », rapporte à Orientalinfo.net.

L'engin aurait parcouru 129.000 Km avant de venir s'écraser en RDC

La provenance de cet engin et son écrasement a été confirmé sur Twitter par StratoCat, un site privé de référencement et de suivi des ballons se trouvant dans les airs. D'après ce site, il s'agirait du ballon HBAL166 appartenant bien au Project Loon de Google dans le cadre des essais au Kenya et qui avait été lancé  depuis l'Ile de Porto Rico le 23 avril 2020 et qui était resté en vol pendant 123 jours avant de tomber en RDC.

 

 

 Pas une première mondiale

Crash d'un ballon Google à Morelos au Mexique, le 04 février 2019.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ces ballons connaissent de défaillances techniques et se crashent depuis le lancement du projet en juin 2013.

Ceux qui ont suivi le projet Loon savent que ces ballons ont l'habitude de s'écraser et d'effrayer tous ceux qui se trouvent dans les parages lorsqu'ils le font. Cela s'est déjà produit aux États-Unis, au Mexique, au Chili, Nouvelle-Zélande, et même au Kenya où un fermier avait même décidé de poursuivre google pour destruction après que des centaines de villageois curieux, venus parfois en véhicules et en motos, se soient rassemblés dans sa ferme du comté de Meru, au centre du pays, pour voir un ballon Internet qui s'y était écrasé.

En outre, les ingénieurs de Google ont déjà reconnu que ce genre de ballons « pouvaient développer des problèmes de direction une fois qu'ils étaient en fonctionnement depuis trop longtemps. » Pour l'anecdote, en juin 2014, soit un an après le lancement du projet, un ballon Loon percutait des lignes haute tension entrainant une panne d'électricité à Harrah, une ville de l'Oklahoma l'ouest des États-Unis. En novembre 2015, un fermier sud-africain a trouvé ce type de ballon qui s'était écrasé et l'a ramené à sa maison afin d'utiliser le plastique pour l'aider à repeindre son ancien hangar.

Google X Projet Loon 

Project Loon, issu du centre Google X (à l'origine des Google Glass et de la Google Car), est un réseau mondial de ballons de haute altitude qui montent comme des ballons météorologiques jusqu'à atteindre la stratosphère, où ils naviguent à environ 20 km au-dessus de la terre.

Les ballons d'une dimension estimée à environ 5 mètres de longueur sur une largeur de 3 mètres et d’une hauteur de plus de 2 mètres agissent comme des tours de téléphonie mobile flottantes, permettant aux entreprises de télécommunications locales d'étendre leur couverture aux zones reculées et de fournir une connexion Internet 4G.

D'après Google, la société lance actuellement environ 20 ballons par jour et qu'il dispose des équipes chargées de récupérer les aérostats lorsqu'ils chutent sur terre ou en cas d'atterrissage programmé.

Cependant, au vu du nombre d'incidents et les dégats causé de par le monde, plusieurs personnes appelent la société au renforcement de sa gestion de projet et de faire preuve d’efficacité dans le suivi de sa technologie.  


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
6464 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Pontifasta | VSCQXSS - posté le 25.08.2020 à 16:14

C'est une preuve que ces gens suivent tout. Violent notre intimité. Ils nous doivent des explications !!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.08.2020 à 15:10

Une photo indique même deux enfants à côté des panneaux solaires et certainement rêvant qu'ils pourraient s'en approprier pour ceci ou cela. Qu'est-ce que cet engin qui parcoure les cieux pleins des pollutions et autres hazards du monde à part les vicieux irradiation des métaux rares de l'engin qui les portent a transmis à l'organisme de ces enfants? On donne sa langue au chat. À Wuhan, le virus dit de pangolin a volé jusqu'au marché local et de là jusqu'au Congo via y compris les Bandubola et Cie. Ici, c'est Google qui vous livre en directe des potentiels viruses encore inconnus jusque là. Congolais, Congolaise "zibula meso!, kala ye ngangu, kala ye technique"!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 25.08.2020 à 13:58

Google doit dedommager Buta car cet engin degage des rayons /////

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OPINION LIBRE | 6MS7AT2 - posté le 25.08.2020 à 13:43

Salima. En effet oui....c est comme tout engin en mouvement ou même fixe. Il y a toujours risque de dommages contre tiers. Attendons le rapport de la commission parlementaire....ils se frottent déjà les mains. Les experts seront ignorés.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.08.2020 à 13:43

Et, comble de comble, l'engin contient sûrement des pièces produites sur base de terres rares, guess what, soutirées de cette zone par les enfants travaillant dans les mines sous ordre des groupes armées. Une très mauvaise pub pour Google!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.08.2020 à 13:36

Sûrement Google a souscrit une assurance en cette matière et le fait même de leur engin s'écraser et endommager les propriétés y compris entraîner la perte des vies humaines, le tout est souscrit comme sujets à dédommagement. En plus il y a des radiation que ce genre d'engins répandent. Et il y a aussi possibilité d'accusations d'espionnage avec un engin qui se retrouve en zone de conflits etc.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pierre | SPV26T9 - posté le 25.08.2020 à 13:29

The english twit is misleading, the equipment did not land, it failed after loosing its trajectory. Le twit en anglais n'est pas correct. l'equipment n'a pas atteri, il est tombé.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
congonabiso | JJCSJ6Z - posté le 25.08.2020 à 12:53

ce projet ne fonctionne pas bien. Il y a à craindre une collision avec un avion un jour et c'est sera la catastrophe. Des engins qui finissent leur course sur les têtes de gens sont à bannir tout simplement

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 25.08.2020 à 12:46

Et si la chute de ce ballon avait entraîné mort d'homme, allaient-t-ils dédommager leurs familles ?

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vianey K.J. | D4AT8JG - posté le 25.08.2020 à 12:45

Que les habitants des villages avoisinants ne paniquent pas et qu'ils ne touchent rien en attendant que experts arrivent et fasent leur travail. Pourquoi les analystes comme SERGE, LUMUMBA, et les autres qui font des bruits au tour des nouvelles politiques pour injurier et vilipender ne parlent plus. Voici un sujet scientifique qu'ils réagissent.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OPINION LIBRE | 6MS7AT2 - posté le 25.08.2020 à 12:34

Ce n est qu un accident. Mais le suivi devra être fait par des connaisseurs et ne pas profiter pour y dépêcher l inévitable délégation des parlementaires ventriotes et mediocres prédateurs.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Volcan Nyiragongo : La variation élevée en concentration du dioxyde de carbone à Munigi fait penser à une anomalie qui exige un suivi particulier (OVG)
AUTOUR DU SUJET

Google: un milliard de dollars d’investissement en 5 ans pour l’Afrique

Sur le net ..,

Android : Certains smartphones privés des services de Google, une mise à jour est nécessaire

Sur le net ..,

Alphabet, société mère de Google, a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à...

Economie ..,

La Russie durcit le ton pour qu'Apple et Google suppriment l'application de Navalny

Sur le net .., Moscou