mediacongo.net - Actualités - Faux tests Covid, le ministre de la Santé annonce des enquêtes



Retour Santé

Faux tests Covid, le ministre de la Santé annonce des enquêtes

Faux tests Covid, le ministre de la Santé annonce des enquêtes 2021-07-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/07-juillet/01-04/mbungani_21_214.jpg -

Jean-Jacques Mbungani,

"Il a été constaté avec inquiétudes que le taux de cas positifs des voyageurs venus de la RDC était assez élevé comparativement à d'autres pays alors que ces personnes présentaient des certificats de test PCR négatif fournis par les autorités compétentes", écrit l'ambassadeur nippone en poste en RDC dans une correspondance adressée au ministre Congolais de la Santé. 

Minami Hiroyuki note qu'à titre d'exemple, "il a été constaté qu'entre le 31 mai et le 06 juin, sur 10 voyageurs, venus de la RDC, entrant au Japon, 2 soit, un taux de 20% ont été testés positifs au niveau de l'aéroport d'entrée au Japon alors qu'elles détenaient des certificats PCR négatifs", insiste-t-il.

Ainsi, s'adresse-t-il à Jean-Jacques Mbungani, "le ministère de la Santé, du Travail et Protection sociale du Japon voudrait attirer (votre) attention sur ces résultats inquiétants afin de lui permettre de mener des enquêtes et vous saura gré de bien vouloir lui fournir les informations sur les points ci-après : le nombre actuel de cas covid-19, y compris par variant (ainsi que) les différents mesures prises pour contrôler l'infection, y compris celles relatives au transport vers l'aéroport".

Enquêtes ouvertes

En réaction, le ministre Congolais de la santé annonce avoir "diligenté l'Inspection générale de la santé pour (...) donner les indications" sur un éventuel réseau maffieux qui délivrerait ces faux documents.

Mais affirme-t-il, "à ce jour, nous n'avons pas de telles informations".

Ainsi, "je voudrais rassurer la population quant à l'efficacité de notre système de testing lors des voyages à l'étranger même lors du retour. À ce jour, tous les tests faits à l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) sont de très, très bonne qualité", laisse entendre Jean-Jacques Mbungani.

La RDC traverse actuellement une 3ème vague de Covid-19 marquée par augmentation exponentielle de cas à Kinshasa, épicentre de cette épidémie, où des variants delta (indien) et sud-africain ont été détectés.

 

Éric Lukoki
Top Congo Fm / MCP, via mediacongo.net
3215 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 12:17

Effectivement avec le variant delta qui est très virulent, on passe rapidement de l'état infection à l'état maladie dans une courte durée et les patients négatifs au départ peuvent positiver rapidement.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 12:16

Effectivement le variant delta qui est très virulent, on passe rapidement de l'état infection à l'état maladie dans une courte durée et les patients négatifs au départ peuvent positiver rapidement.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Matimar | H9V7PV7 - posté le 01.07.2021 à 11:37

Il faut savoir que ces tests covid sont effectués 48heures avant le voyage. Et 48 heures, C'est largement suffisamment pour que quelqu'un qui était négatif contracte le virus pendant ce temps. Cela ne veut pas forcément dire qu'il y a eu fraude ou que les tests ont été mal faits. 2 cas sur 10 peuvent alors s'expliquer

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 11:17

Notre ministre ne doit même pas répondre à ce genre de bassesses. Qu'il demeure scientifique et professionnelle. l'INRB a mis en place des mécanismes d'assurance de qualité dans son réseau de diagnostic Covid-19. Les erreurs se corriger avec le Contrôle de Qualité. L'ambassadeur n'a qu'à se ressourcer auprès des experts de son pays avant de traiter ces genres de questions dans la presse. La collaboration entre leurs labo et l'INRB serait la meilleure option pour régler les discordances dans les résultats de labo.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 11:11

Aucun test biologique n'est sensible et spécifique à 100%. Il y a toujours une proportion des faux positifs et de faux négatifs. Nous avons l'un des meilleurs systèmes de santé au monde. Ce diplomate doit faire son travail et ne doit se mêler à d'autres domaines dont il n'a pas la compétence.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | WHVON84 - posté le 01.07.2021 à 10:43

Ce phénomène s'observe partout au monde, ce japonais ne peut impressionner la RDC pour ça. Les voyageurs tests négatifs au Japon ont été retrouvés positifs en Australie. Qu'il fiche la paix.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 09:14

Il peut s'agir tout simplement des faux positifs qui ne mettent pas en péril tout notre système. Un test positif ici ne signifie pas nécessairement qu'il y a eu tricherie et qu'il ne sera pas négatif ailleurs. Il faut retracer les échantillons incriminés pour un Contrôle de Qualité. Le ministère de la santé de la RDC a des compétences quant à ce.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 01.07.2021 à 09:11

Il peu s'agir tout simplement des faux positifs qui ne mettent pas en péril tout notre système. Un test positif ici ne signifie pas nécessairement qu'il y a eu tricherie et qu'il ne sera pas négatif ailleurs. Il faut retracer les échantillons incriminés pour un Contrôle de Qualité. Le ministère de la santé de la RDC a des compétences quant à ce.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOMBEMBE | LUDGPAQ - posté le 01.07.2021 à 07:19

MOYIBI NDE LIKAMBU

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : OMS : baisse du nombre de cas de Covid-19 en Afrique
AUTOUR DU SUJET

OMS : baisse du nombre de cas de Covid-19 en Afrique

Afrique ..,

Covid-19 : "Cette année, la Chine s'efforcera de fournir au total deux milliards de doses au...

Santé ..,

Félix Tshisekedi : « La victoire contre la COVID-19 n’est possible que si nous atteignons un...

Politique ..,

Riposte contre Covid-19 : « aucun vaccin n’est supérieur à l’autre » (Dr Jean-Jacques...

Santé ..,