mediacongo.net - Actualités - Grève à l'EPST: L’éducation de base otage des nouvelles lignes politiques de l’Église catholique ?



Retour Politique

Grève à l'EPST: L’éducation de base otage des nouvelles lignes politiques de l’Église catholique ?

Grève à l'EPST: L’éducation de base otage des nouvelles lignes politiques de l’Église catholique ? 2021-10-22
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/10-octobre/11-17/Education-de-base-eglise-catholique.jpg -

L’église catholique s’est réveillée bien tôt pour tacler le nouveau régime dans l’une des réalisations la plus concrète : la gratuité de l’enseignement de base, l’éducation des enfants touchant la sensibilité des parents donc des citoyens. Visiblement, les divergences actuelles sur la marche politique liée au processus de désignation des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) semblent se transporter dans le milieu du sous-secteur de l’éducation, à savoir : l’enseignement primaire.

Pendant que les membres du gouvernement, le Vice-premier ministre de la Fonction publique, le ministre d’Etat en charge du Budget, le ministre de l’Emploi et prévoyance sociale, le ministre de l’EPST, ont acclamé l’accord à mi-parcours trouvé avec l’intersyndicale des enseignants pour une nouvelle rentrée scolaire dans un climat apaisée, les gestionnaires des écoles conventionnées catholiques s’apprêtaient à la saboter. Cet accord ne marquait pourtant pas un point final aux négociations entre le banc syndical et le gouvernement.

A l’ouverture de la commission paritaire syndical-gouvernement, l’intersyndicale des enseignants avait imposé les préalables avant la reprise de cours. Dans le souci de parachever l’addendum du protocole d’accord de Bibwa, tout en saluant les efforts inlassables réalisés par le gouvernement, les professionnels de la craie revendiquent : la paie du nouveau barème ; la paie des Nouvelles unités ; la suppression des zones salariales ; la réactivation des écoles désactivées ; la construction des nouvelles écoles et salles de classe ; l’effectivité de la caisse de la retraite des enseignants ; l’extension de la Mutuelle de santé des enseignants (MESP) dans d’autres provinces de la RDC. Le représentant des enseignants a reconnu la bonne foi du gouvernement d’avoir ouvert ces assises une semaine avant la rentrée scolaire.

Au-delà des avantages liés à la gratuité de l’enseignement de base, le gouvernement a résolu de compléter la prime de brousse qui se paie déjà à la moitié et un ajout sur salaire pour plus de 600 000 enseignants en attendant la signature finale d’un nouvel accord en remplacement de l’accord de Bibwa. Depuis cet accord, aucun mouvement syndical officiel n’a contredit ces avancées.

Curieusement et contre toute attente des parties prenantes aux négociations gouvernement-banc syndical, une grève « illégale » d’origine inconnue et sans préavis refait surface et surprend tous les parents d’élèves qui suivaient cette actualité au quotidien. A partir de Mbuji-Mayi où il a lancé l’année scolaire 2021-2022, le professeur Tony Mwaba a mis en garde les enseignants en phase d’amorcer une grève irrégulière et illégale.

En lieu et place des structures professionnelles des enseignants réagissent, c’est plutôt le Cardinal de l’église catholique qui répond au ministre de tutelle. Mgr Fridolin Ambongo réclame un dialogue franc et sincère entre les enseignants et le gouvernement congolais. Le prélat semble mettre de côté malicieusement le cadre des négociations rendu permanent une semaine avant la rentrée.

De quel dialogue parle le Cardinal ?

Au lendemain de la mise en exécution de la gratuité de l’enseignement de base, soit l’année scolaire 2019-2020, le cardinal Fridolin Ambongo était allé convaincre le chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour autoriser la gestion de la paie des enseignants des écoles conventionnées catholiques par la structure Caritas. Une démarche qui n’a pas enchantée la vision que le président de la république comptait avoir sur la gratuité. Cela devait au contraire créer un dysfonctionnement criant dans le fichier de paie des enseignants à peine confectionné. Le gouvernement avait déconseillé cette proposition du Cardinal Ambongo. Le dialogue autour de cette demande du Cardinal n’avait plus jamais abouti. Mais aussi il faut relever que cette démarche n’entrait pas en compte sur le chapelet de revendications des enseignants eux-mêmes.

La gratuité ou victime des visées politiques de l’église catholique

Si les immiscions de l’Eglise catholique dans la marche politique du pays n’ont jamais gêné, parce qu’étant partie prenante, en matière technique des revendications exclusivement réservées aux enseignants posent de très sérieux problèmes. Comment expliquer que l’Église universelle déjà en bras de fer avec d’autres confessions religieuses du pays se retrouve subitement syndicaliste des enseignants ? L’interlocuteur valable des enseignants s’appelle syndicaliste et non le Cardinal, moins encore la CENCO (Ndlr : Conférence Episcopale Nationale du Congo).

D’après nombreux analystes de la scène politique du pays, la question de la désignation du futur président de la Centrale électorale qui a mis les évêques catholiques chaos pour la énième fois, n’est pas à confondre avec la gratuité de l’enseignement de base, ni les démarches des enseignants vis-à-vis de son employeur (l’Etat congolais). Les prélats catholiques feraient mieux de ne pas manipuler les enseignants dont les revendications sont connues de tous.

Le gouvernement, touché par le souci des parents d’élèves déjà en situation socio-économique difficile, venait encore d’accéder à l’un des points majeurs de revendications des enseignants à savoir : la réactivation des écoles désactivées après le contrôle rigoureux de la viabilité des écoles et salles de classe. Le ministre Tony Mwaba, professeur comme tant d’autres qui revendiquent devient une victime expiateur des revendications politiques qui ne rentrent pas dans son ressort.

Ce lundi marque le début de la troisième semaine après l’annonce de la rentrée scolaire, les parents d’élèves qui étudient dans certaines écoles catholiques sont allés manifester devant le cabinet du ministre Tony Mwaba. Sans baisser les bras, le ministre promet de ne pas abandonner sa vision axée sur le redressement du système éducatif et la rigueur. « Les enseignants en grève illégale injustifiée seront sanctionnés ! », a-t-il insisté.

Le gouvernement réuni en conseil des ministres a annoncé la signature d’un arrêté interministériel pour la reprise de la commission paritaire d’ici la fin de cette semaine.

Par Jean-Chrysostome Luntadila
RD CongoNews/ MCP, via mediacongo.net
5022 suivent la conversation
37 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Lumumnba | QK7546S - posté le 23.10.2021 à 11:31

Construisez vos propres Écoles, vous qui avez instauré une culture de violence et de forcing. Que les enseignants maintiennent la pression.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kardacos | 5G585O1 - posté le 23.10.2021 à 07:26

Que ses écoles fonctionne comme les écoles privées sur tout étendu de la RDC pour une meilleur solution. l'État a ses écoles publique dit officielles il na qu'augmenter ça

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 22.10.2021 à 20:20

Vous pouvez cracher sur l'Eglise Catholique mais au mois vous devez reconnaître son apport dans le secteur de l'éducation, de la santé et tant d'autres valeurs. Sinon, l'Etat ne serait pas en mesure d’offrir à la Population les services sociaux de qualité sans l'apport de cette église. Quid des autres?

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 22.10.2021 à 20:17

L'Eglise Catholique cherche la qualité quand Tony Mwaba se bat pour la quantité. C'est ça la différence entre l’excellence et la Propagande, entre le jour et la nuit, entre la lumière et les ténèbres. Pas un enseignement sacrifié sur l'autel de la Propagande. Nous avons besoin d'un enseignement de qualité et les enseignants ont droit de réclamer leur droits. Vous avez dit ''Etat de droit et démocratie'' (RDC)

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 19:11

(suite) Dans ce cas, c'est ne sont pas tous les parents qui veulent envoyer leurs enfants dans une école publique , ou une école de bas niveau, . Chaque parent a ses ambitions pour ses enfants, et il est pret à tout pour cela. Donc si nous voulons, l'école maternelle gratuite, viole, la liberté des parents de choisir l'éducation ,la culture, la morale pour leurs enfants. Les dicours de Tony Mwamba, Kabund devant les élèves, sont memes honteuses. Une tentative clairement d'opposer les élèves, les parents aux enseignants, au bènéfice de Tshilombo. Degoutant.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 19:09

L'Ecole maternelle gratuite écrite dans notre constitution, suppose que l'Etat doit construire des écoles pour les enfants. Il revient à la politique décider, réflchérir comment réjoindre ce but. Vu que cela est impossible dans un état démocratique. L'Etat signe des conventions avec certaines institutions, par exemple l'Eglise Catholique, protestante, Yehova, Kimbamguiste eecc. Partout dans le monde occidentale cela se passe de cette manière. Ces structures privés, en déhors des subsides de l'Etat, ont leurs canaux pour avoir de l'argent, des dons, minèrals eecc. Cela répond aussi à l'Etat de droit, cdà nous avons des droits communs et individuels. Dans ce cas, ce n'est ne...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 22.10.2021 à 16:25

@ANONYME, la gratuité de l'enseignement il faut la financer par des subsides sugnificants, et par des moyens permanents pour maintenir ces subsides. Ceux qui ont des structures scolaires en termes d'infrastructures y ont mis des vastes investissements et doivent recouvrer y compris leurs sommes y investis.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PROGRES | BLAWNKA - posté le 22.10.2021 à 15:48

NOUS SOMMES TOMBÉ TROP BAS ! LE PROCHAIN PRÉSIDENT EN 2023 AURA DU BOULOT ! C EST LE RETOUR AUX ANNEES 90 OU IL N' Y AVAIT PAS DE LOI DANS CE PAYS ! STAGE AU SOMMET DE L'ÉTAT ! SOMO...

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 22.10.2021 à 15:35

L'article même à été confié suspicieusement pour publication à un jean chrisostome LUNTADILA, un ne-kongo sûrement KIMBANGUISTE.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANONYME | EOT22VF - posté le 22.10.2021 à 15:27

Les catholiques sont contre la gratuité. Lorsque les parent payaient les enseignements, ils restaient avec de grosses d'argent qu'ils utilisaient n'importe comment. Maintenant qu'on a coupé leur source d'approvisionnement, ils font tout pour chercher à perpétuer l'ancien système. Au Kenya où j'ai vecu un certain temps, la gratuité avait commencé avec des salles bondées d'élèves après on su construire des salles de classes et tout est rentré dans l'ordre. Les enseignants au Kenya ne sont tres mieux payer que ceux du Congo.

Non 11
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Brother68 | MOFMXRD - posté le 22.10.2021 à 15:24

Cet article est tendancieux. En lieu et place de chercher des boucs émissaires, trouvez plutôt des solutions définitives au problème des enseignants.

Non 2
Oui 125
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 22.10.2021 à 15:16

Le Nationaliste | EH8M1OQ - posté le 22.10.2021 à 15:02 SUITE: RAM(RAMENER ANTOINE A MBUJIMAYI pour Ramasser Matamba Rendre Antoine Millionnaire.

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 22.10.2021 à 15:06

@jean jacques bukassa, en Afrique du Sud où tu vis ou où tu vivais là où tu es allé rejoindre la tribu au pouvoir, cela se passe comment? Qui et comment les enseignants sont rémunérés? Et là où moody's à côté là RDC 'positive', sûrement cela doit signifier que la RDC peut alors facilement emprunter des millions de dollars pour suppléer les salaires des enseignants pour la gratuité de l'enseignement.

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Nationaliste | EH8M1OQ - posté le 22.10.2021 à 15:02

SUITE: RAM(RAMENER ANTOINE A MBUJIMAYI pour Ramasser Matamba)

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Nationaliste | EH8M1OQ - posté le 22.10.2021 à 14:55

En vérité et en vérité je vous le dit: Un pays sans éducation de base est un pays maudit. Un pays dont les autorités escroque le peuple avec RAM(Random Access Memory) càd Mémoire à accès aléatoire qui ne conserve aucune information dans un ordinateur ou un autre appareil dès que l'appareil est éteint toutes les informations se perdent voilà l’escroquerie instaurée et défendue par l'UDPS avec sa bande au pays.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 22.10.2021 à 14:37

L'église catholique ne sera jamais comparée à cette petite organisation privée d'un Dodo Kamba, installée à peine à Ngaba,L'église catholique est universelle et partout elle se lève contre la maltraitance et la souffrance des peuples. Après une séance de travail, Dodo Kamba se fait rapport ou échange avec sa femme mais le représentant de l'église catholique fait rapport à la CENCO et les fidèles catholiques sont informés tous, sur toute l'étendue de la République en un seul dimanche après la messe.

Non 3
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 22.10.2021 à 14:33

On politisé tout qd on a pas de solutions aux problèmes posés par la population

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 22.10.2021 à 14:26

Dans l’échelle de Moody’s, la notation Caa1 d’émetteur à long terme du Gouvernement de la RDC a été confirmée le 18 octobre dernier. Avec cette note, la perspective de la République Démocratique du Congo (RDC) passe ainsi de « stable » à « positive ».

Non 33
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 22.10.2021 à 14:25

Jamais l'église catholique que je connais ne sera d'accord avec les insuffisances aggravées par les mbwarriors. Insuffisance des salles de classe, excès d'élèves dans une salle, les enseignants à qui on a promis l'augmentation des salaires mais à qui on ne veut rien donner conformément aux promesses. Tout ça s'appelle "Instigateurs"

Non 4
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 22.10.2021 à 13:59

...Et elle devrait aider à payer ses enseignants avec ces dons. C'est parce qu'elle a manqué de foi qu'elle s'est embrouillée en chemin et que Dieu a retiré ses bénédictions. La voilà maintenant dans les palabres mondains.

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 22.10.2021 à 13:55

On ne peut pas servir deux maitres à la foi : Dieu et Mammon. Jésus avait dit à ses disciples donc à son église : allez, enseignez et ne demandez rien en retour comme vous avez aussi reçu gratuitement (de moi). L’église doit vivre des dons venant indirectement de Dieu et non pas des taxes.

Non 11
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 22.10.2021 à 13:48

Et pourquoi l'état ne construit pas ses Athenées en masse et y appliquer sa politique de gratuité de l'enseignement au lieu de pleurer?

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 22.10.2021 à 13:35

Le Pape doit rappeler son Cardinal et les membres officiels de ces églises doivent se désolidariser de ces représentants qui leur donnent un mauvais nom. Pape Saint Jean Paul II avait publiquement et avec colère réprimandé le prêtre qui avait rejoint le gouvernement en Amérique Latine.

Non 11
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 22.10.2021 à 13:19

Payez bien les enseignants chers taliban tshilejulu bombe...vous voyez tout rouge et politique? Des mediocres inconscients...degagez svp

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Nationaliste | EH8M1OQ - posté le 22.10.2021 à 13:15

TSHISEKEDI veut se faire populaire suite à la gratuité mais il doit d'abord réunir les moyens pour soutenir cette gratuité sinon nous allons toujours assisté à ces genres des chansons "On combat la gratuité" or en réalité on a pas des moyens. Hier c'était le FCC qui bloquait, aujourd'hui ces sont les catholiques et demain ça sera le tour de qui? Saisit le diable par la queue!

Non 3
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Nationaliste | EH8M1OQ - posté le 22.10.2021 à 13:06

Nous devons éviter l'amalgame dans cette histoire car on ne peut pas étouffer la vérité. L'année passée la plupart des parents qui avaient inscrits les enfants au sein des écoles publiques ont ramenés ceux-ci dans des écoles privés par manque de bonnes formations dans les écoles publiques ceci dû à démotivation des enseignants du secteur public or lorsqu'ils étaient pris en charge par les parents, il ne se posait pas ce genre de problème. La gratuité c'est bien mais il faut un accompagnement Budgétaire consistant pour couvrir les différents frais payés par les parent or aujourd'hui avec un Budget de 5000000000 il est impossible de soutenir la gratuité. TSHISEKEDI...

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 13:05

(suite) Malheureusement, l'idèologie et le daugmentisme Tshisekediste, ne veulent pas entendre de cet oreil. Plutot ils vont vous répeter, sabotage de l'école gratuite, sabotage au chef de l'etat, Ambongo contre eecc comme dans un lavage de cerveau. Nous allons à gauche et à droite faire des dettes, pour mettre de coté celui que depuis le royaume Kongo,a toujours supplier aux manquements de l'Etat anvers sa population, c'est une immense folie.

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 12:59

(suite) Nous envoyons nos enfants dans une école idéologique aux Tshisekedisme, que à une école versée aux capacités de l'Etat actuel ou demain. En effet, le ministre Tony Muamba , Kabund,eeccsavent bien que l'Etat n'a pas des moyens suffisants, mais l'idèologie et le dogmatisme Thsisekedisme ont primoté sur les valeurs éducatifs. Pour la question des enseignants. Les enseignants sont des intellectuels, comme les ministres titulaires. Ces enseignats devaient etre la classe moyenne du pays, cdà avec un bon salaire. Abaisser leurs saleurs du secteurs privés, au secteur étatique, c'est déja nuir à leurs vie, et à l'économie meme du pays. malheureusement, l'idèologie et le...

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 12:57

(suite). Quand une question devient dogmatique, l'important est d'arriver aux résultats sans s'interesser aux éffets collatéraux cdà meme si dans une classe sont à 60- ou 100 élèves cela n'a pas d'importance. Pourquoi,parceque ces élèves doivent etre endoctriner à cet age,le moment de notre formation dans la vie, la plus importante, croitre avec l'idée que c'est grace à Felix Tshilombo Tshisekedi ils vont à l'école gratuitement. Nota bene, les enfants,ou parents, n'ont jamais demander une école maternelle gratuite, qui est un droit constitutionelle, donc c'est une imposition, comme dans un état dictorial. Nous envoyons nos enfants dans une école idéologique aux...

Non 4
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 22.10.2021 à 12:56

Le problème va au-delà de l'enseignement maternelle gratuite. Tout d'abord, nous devons nous demander, à quel forme d'état nous aspirons. Un état libéral démocratique, ou un état commusite, ou dictatoriale. Seulement en coréé du Nord, et Cuba, on trouve ces genres d'histoire, et le culte de personalité. Dans dans tous les états démocratiques, libéral ou non, l'Etat sait qu'il lui est incapable de tout faire, il doit s'assossier à d'autre partenéraire,ainsi partout il y'a des écoles conféssionales. Alors chez nous en RDC de Tshilombo, la question est devenu idéologique, et dogmatiques. Quand une question devient dogmatique, l'important est d'arriver aux résultats sans...

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 22.10.2021 à 12:05

Tshilombo a sacrife' cette generation bombee', mais les politiciens actuels sont trop trop trop mediocres, basses classes des caniveaux. CENCO BO KANGA LIVREUR WANA YA PIZZA CATCH. Le pays merite beaucoup plusque cet homme, beaucoup plus. pRESIDENT mobimba ba refouler bana na ye kiekiekiekiekiekie

Non 6
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:37

Depuis 1960 jusqu'à ce jour les salaires des Présidents, députés, sénateurs, ministres...ne sont jamais connus. Quelle megestion oi mauvaise gouvernance!!! Ailleurs les salaires de ces dignitaires sont connus: le salaire mensuel du Président américain varie entre 25 000 et 35 000 dollars américains. En RDC le Président ne connait pas son salaire!!! Quelle farce et façon de gouverner. Repentez vous. Cessez de faire le mal. Nous ne sommes pas contre les autorités RDCongolaises ni les politiciens qui aspirent à diriger ce pays. Ne trahissez pas vos frères RDCongolais qui souffrent amèrement. Mettez vous dans leurs peaux: la peau de l'enseignant, du professeur, du policier, du...

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:23

Que ce cadre produise des hommes compétents (savants , ingénieurs, créateurs d'emplois). Voilà à quoi l'Eglise Catholique peut aspirer pour donner du sel à la vie en RDC. Dans le contraire, seule la vérité et la justice de Dieu finiront par triompher. Repentez vous. Que le méchant abandonne sa mauvaise voie. Jésus-Christ revient bientôt. Fuyez les antivaleurs. Abandonnez l'égoïsme, l'égocentrisme, la duplicité, la ruse, le mensonge, la haine tribale et tribalistique...et toutes les mauvaises choses semblables.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:22

. En outre les ressources financières actuelles et disponibles sont de loin insuffisantes pour couvrir les besoins minima des RDCongolais. L'ÉGLISE Catholique possède des M bonnes écoles et universités, peuvent-elles inventer des mécanismes, procédures, méthodes, techniques, technologies, machines, usines, matériel ... efficaces et efficients pour booster l'économie, l'industrie, les finances, bref l'économie et la politique de la RDC. Que ce cadre produise des hommes compétents (savants , ingénieurs, créateurs d'emplois). Voilà à quoi l'Eglise Catholique peut aspirer pour donner du sel à la vie en RDC. Dans le contraire, seule la vérité et la justice de Dieu finiront...

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:20

. La solution ne peux être trouvé que dans un cadre de réflexion général et généralisant, gobal et globalisant. C'est à dire un État général de la vie de la nation RDCONGOLAISE avec comme objectif général: le développement de la RDC; avec comme un des objectifs spécifiques: la tension salariale (qui peut être compris entre 6 et 10. Autrement dit, si le salaire le plus bas est 100€, le salaire le plus élevé doit être compris entre 600€ et 1000€). Voilà ce qui pourrait concrétiser le principe des répartition équitable des revenus tirées des ressources naturelles. En outre les ressources financières actuelles et disponibles sont de loin insuffisantes pour...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:18

Les RDCongolais (employés, fonctionnaires, enseignants, professeurs) ont toujours été mal payé depuis les périodes passées (la période des royaumes et empires, de l'esclavage, de la traite ou commerce des hommes de peaux noires cad traite négrière, de la colonisation, du Néo-colonialisme, de la guerre froide, de la perestroika, du néolibéralisme dominant ou la mondialisation) jusqu'à ce jour. Le mal dans l'évaluation et le paiement des rémunérations ou salaires est tellement profonds, car des ramifications sont exogènes et endogènes au système socio-politico-economique de la RDC. La solution ne peux être trouvé que dans un cadre de réflexion général et...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Krokodile | SPRCNFK - posté le 22.10.2021 à 11:16

Un petit aperçu: le paiement des frais scolaires fit FIP par les parents, remonte vers des années 1990-1992. Cette initiative provenait de l'Eglise Catholique. Elle visait à protéger l'éducation ou l'instruction des enfants contre la mauvaise politique menée par le Régime de Mobutu en déclin suite aux effets de la Conférence Nationale Souveraine. Avec le temps, les FIP se sont étendus dans toutes les écoles publiques et conventionnées. Ce qui constitue une violation grave des droits de l'homme au regard des instruments Juridiquejuridiques nationaux et internationaux. Les RDCongolais (employés, fonctionnaires, enseignants, professeurs) ont toujours été mal payé depuis les...

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Libération de Vital Kamhere : les militants de l’UDPS manifestent et accusent la cour de corruption