Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Stratégies

Vente des haricots traités : " je me suis lancée dans ce business pour faciliter la tâche aux femmes travailleuses" Laurentine Bongesa

2022-06-03
03.06.2022
Femme
2022-06-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/01-05/laurentine_22_0214.jpg -

Laurentine Bongesa

C'est dans le souci de faciliter la tâche aux femmes travailleuses qui reviennent parfois fatiguées du service que Laurentine Bongesa, étudiante en communication des organisations à l'Ifasic  et activiste des droits de la femme, a lancé en 2020 son entreprise " Laury beans" spécialisée dans la vente des haricots traités et bien emballés, avec livraison à domicile .

Se confiant à Média Congo Press, Laurentine a affirmé avoir lancé son entreprise pendant le confinement. Sa motivation pour la vente des haricots déjà traités et bien emballés avec livraison à domicile se prêtait bien au contexte de la pandémie. Car cette initiative avait l'avantage d'éviter, dans une certaine mesure, le regroupement des gens au marché avec risque de transmission du coronavirus.

" la particularité de mon produit est qu'il est bien traité et emballé avec la marque de mon entreprise sur l'emballage. En plus, j'en indique les valeurs nutritives, haricots blancs ou haricots de Goma. Nous faisons un travail professionnel"

Au micro de Média Congo Press ( MCP), Laurentine Bongesa a précisé qu'à l'époque elle pretait main-forte à sa maman qui était également dans le commerce des haricots. Aujourd'hui, elle s'est lancée dans la même activité en y apportant une valeur ajoutée. Les commandes sont passées en ligne sur Facebook, watshap ou par mail. Sa clientèle est notamment constituée des célibataires, très intéressés par ce produit qui leur facilite la tâche.

" Pour l'instant, je m'approvisionne au marché de Zigida. Cependant, mon rêve est de devenir productrice des haricots. Dieu aidant, je pourrais acquérir, à l'avenir, mes propres plantations d'haricots", a confié Laurentine Bongesa à MCP.

Pour le moment de façon formelle, la jeune entrepreneuse travaille encore seule, mais il arrive qu'elle reçoive de l'aide particulièrement pour le tri et l'emballage de ses produits.

Laurentine Bongesa mentionne également certaines difficultés qu'elle rencontre dans l'exercice de son métier, telles que la perturbation du transport avec les embouteillages lors des livraisons, l'inaccessibilité des entreprises productrices des emballages personnalisés à bon prix et aussi la hausse du prix des transports.

Déterminée à agrandir son entreprise et à engager un personnel qualifié, laurentine Bongesa invite les investisseurs à croire à son activité. Car, dit-elle, la vente des haricots déjà traités et bien emballés est rentable.

Daniel Aloterembi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
right
Article suivant Luc MIKOMO Kabongatre « Exercer mon métier de journaliste avec passion est ma manière de contribuer à la reconstruction du Congo »
left
Article précédent Parcours d'un jeune leader : Eugène Kandolo aspire à servir son pays un jour en faisant la politique active

Les plus commentés

Politique Affaire blocs pétroliers et gaziers, le "NON" poli de Tshisekedi à John Kerry !

06.10.2022, 18 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Politique Occupation de Bunagana : consternés, les parlementaires congolais boycottent la 145 ème assemblée de l’union interparlementaire qui se tiendra à Kigali

05.10.2022, 11 commentaires

Politique Augustin Kabuya demande au clan Katumbi de quitter l’Union Sacrée « au lieu de tenir des discours comme s’ils ne sont pas dans les institutions »

05.10.2022, 11 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance