Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Santé

Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?

2016-01-27
27.01.2016 , Kinshasa
Femme
2016-01-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/femme_ovulation_16_001.jpg Kinshasa-

Sans le savoir, les femmes sont capables de repérer les autres femmes en période d'ovulation, révèle une étude étonnante.

Alors que des scientifiques ont suggéré que les femmes en période d'ovulation paraissaient plus attirantes aux yeux des hommes, le Dr Janek Lobmaier, de l'université de Berne en Suisse, a voulu savoir quelle était la perception féminine des femmes au top de leur fertilité.

L'étude parue dans la revue Biology Letters de la Royal Society britannique, montre que les animaux ne sont pas les seules à jauger la fertilité des potentiels congénères quand il s'agit de trouver un partenaire. Simplement en regardant leur visage, les femmes seraient inconsciemment capables de discerner les femmes dans leur cycle d'ovulation et de les considérer comme des "menaces" pour leur rendez-vous amoureux.

Autrement dit, une femme en période d'ovulation serait perçue comme plus susceptible de mettre un homme dans ses filets.

Ce constat surprenant a été fait après la présentation de photos de femmes, certaines en période d'ovulation d'autres non, à un panel de 200 femmes.

Si aucune différence d'attirance n'a été établie en fonction de la fertilité. En revanche, les femmes qui n'étaient pas en cours d'ovulation mais qui présentaient un niveau élevé d'oestradiol (une hormone féminine liée à la fertilité) ont eu tendance à désigner les femmes les plus fertiles comme de potentielles rivales amoureuses.

Des changements subtils

L'auteure relativise la portée de ces observations : "Il y a une accumulation de preuves de l'existence de changements subtils chez les femmes mais ils ne sont pas evidents même s'ils peuvent être détectés", explique-t-elle citée par Phys.org.

"Ces résultats impliquent un rôle de l'oestradiol quand il s'agit d'évaluer les autres femmes en "compétition" pour la reproduction", conclut l'étude.

Top Santé / MCN
C’est vous qui le dites : 2 commentaires
8877 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
Article précédent Twitter ne lutte plus contre la désinformation liée au Covid

Les plus commentés

Politique Élections 2023 : Le calendrier électoral n’inspire pas confiance, ( Nouvel Élan de Muzito )

28.11.2022, 12 commentaires

Politique Paul Kagame: « Nous devons nous attaquer une fois pour toutes à la cause profonde de l’insécurité dans l’Est de la RDC »

28.11.2022, 11 commentaires

Afrique Tshisekedi aux M23 : « Nous ne cèderons ni au chantage ni aux prétentions illusoires de ces terroristes sous manipulation étrangère »

29.11.2022, 9 commentaires

Politique Après la publication du calendrier électoral, Jean-Pierre Bemba appelle à un enrôlement massif de la population (Communiqué) !

27.11.2022, 6 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance