mediacongo.net - Actualités - Elections: des intellectuels et membres de la société civile congolaise appellent de nouveau à une candidature unique de l’opposition



Retour Société

Elections: des intellectuels et membres de la société civile congolaise appellent de nouveau à une candidature unique de l’opposition

Elections: des intellectuels et membres de la société civile congolaise appellent de nouveau à une candidature unique de l’opposition 2018-12-19
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/12-decembre/17-23/profs-conference-appel-candidat-unique-opposition.jpg -

Quelques professeurs membres du Club des professeurs lanceurs d'alerte lors d'une conférence à Kisangani. (© Laprunellerdc.info)

A quelques heures du scrutin, les professeurs lanceurs d’alerte, intellectuels et membres de la société civile appellent à nouveau à une candidature unique de l’opposition.

Une déclaration des professeurs et intellectuels lanceurs d’alerte et membres de la société civile interpelle l’opposition congolaise sur la nécessité d’une candidature commune pour la présidentielle du 23 décembre prochain.

Signée par quelques personnalités du monde scientifique, intellectuels et membres de la société civile congolaise connus pour leur engagement à défendre les dispositions de l’actuelle constitution, cette déclaration appelle les acteurs de l’opposition à un sens de patriotisme et de l’amour du peuple Congolais.

« Lançons un appel vibrant, solennel et patriotique à tous les leaders de l’opposition afin qu’ils désignent un candidat commun à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, et qu’ils proposent un projet de société commun de redressement de tous les secteurs de vie de la Nation;En appelons à leur sens de responsabilité, de patriotisme et d’amour envers le Peuple congolais qui ne retrouve pas son compte dans la pérennisation de l’instabilité politique ». dit la déclaration dont Laprunellerdc.info vous propose l’intégralité.

 APPEL DE LA DYNAMIQUE DES PROFESSEURS D’UNIVERSITÉ, INTELLECTUELS ET MEMBRES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE CONGOLAISE A LA RESPONSABILITÉ CITOYENNE DE L’OPPOSITION CONGOLAISE FACE AUX ENJEUX ÉLECTORAUX EN R.D.C.

Nous, Professeurs d’université, intellectuels et membres de la Société civile de la République Démocratique du Congo (RDC) ;

Vu la constitution du 18 février 2006 et les instruments juridiques internationaux dûment ratifiés par la RDC sur les droits civiques et politiques ;

Vu la constitution du 18 février 2006 et la Loi électorale en vigueur telles que révisées à ce jour ;

Mus par le souci d’un Etat de droit démocratique en République Démocratique du Congo ;

Considérant le combat mené depuis deux ans par la dynamique des Professeurs des universités et intellectuels pour barrer la route aux tentatives d’un troisième mandat présidentiel en République Démocratique du Congo ;

Tirant les conséquences des dynamiques politiques actuelles qui imposent l’organisation des élections conformément à l’accord du 31 décembre 2016 dit Accord de la CENCO au détriment de la transition citoyenne tant réclamée par une bonne partie de l’opinion nationale et internationale pour créer les conditions des élections crédibles, inclusives, démocratiques et apaisées ;

Convaincus de la nécessité de notre engagement citoyen pour l’avènement d’un Etat de droit démocratique en République Démocratique du Congo ;

Soucieux du bien-être de nos populations longtemps paupérisées par des régimes irresponsables ;

Constatant que le processus électoral en cours est entaché de beaucoup d’irrégularités aux fins incertaines ;

Rappelant que le Peuple congolais avait opté lors du référendum du 18 et 19 décembre 2005 pour l’organisation de l’élection présidentielle à deux tours avant la révision constitutionnelle du 20 janvier 2018

Attendu que cette option du Peuple aurait voulu mettre face à face deux regroupements des forces politiques après le premier tour ;

Soucieux, malgré les conditions incertaines d’organisation des élections, de voir une alternance politique régulière en République Démocratique du Congo ;

Prenant acte de la convocation des scrutins par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au 23 décembre 2018 ;

Déplorant l’échec des négociations entre les forces politiques de l’opposition pour désigner un candidat commun, option qui permettrait au Peuple congolais de faire le choix entre deux programmes politiques ;

Soucieux de prévenir des contestations, des violences et un chaos après les élections mal organisées du 23 décembre 2018, et qui risqueraient de replonger la R.D. Congo dans un cycle des conflits et d’instabilité politique ;

Considérant que le Prix Nobel de la Paix décerné à cette date mémorable du 10 décembre 2018 à notre compatriote Pr. Dr. Dénis MUKWEGE invite chaque congolais à œuvrer pour la paix et l’intérêt supérieur de la Nation ;

Lançons un appel vibrant, solennel et patriotique à tous les leaders de l’opposition afin qu’ils désignent un candidat commun à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, et qu’ils proposent un projet de société commun de redressement de tous les secteurs de vie de la Nation;

En appelons à leur sens de responsabilité, de patriotisme et d’amour envers le Peuple congolais qui ne retrouve pas son compte dans la pérennisation de l’instabilité politique.

 

Fait à Kinshasa, le 10 décembre 2018

POUR LES SIGNATAIRES

Prof. André MBATA MANGU/ Université de Kinshasa

Prof. Paul-René LOHATA/ Université de Kinshasa

Prof. Alphonse MAINDO/ Université de Kinshasa

Prof. Philippe KAGANDA MULUME-ODERHWA/ Université Évangélique en Afrique et Université Officielle de Bukavu

Prof. Arnold NYALUMA MULAGANO/ Université Catholique de Bukavu

Prof. Bily BOLAKONGA/ Université mariste du Congo à Kisangani et Institut Facultaire Agronomique/Yangambi

Me Hubert TSHISWAKA/ IRDH

Me Jean-Claude KATENDE/ ASADHO


MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
3784 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | GFNVXBG - posté le 19.12.2018 à 13:22

Ils auraient dut formés eux meme un parti politique d'opposition,toujours la meme histoire pousser les autres,accuser les autres.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ronely | 6TT5VWX - posté le 19.12.2018 à 12:57

Muzito avait dis que notre peuple Vote communautaire cad même après nôtre duperie si on nous découvre nous le tribalisme côté pour battre campagne et aujourd'hui c la stratégie que lamuka utilise pour sa campagne. Pcq en dehors du tribalisme quel est le discours claire qu'il donne ?

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ronely | 6TT5VWX - posté le 19.12.2018 à 12:46

Qui a tord c'est celui qui a découvert les tricheurs ou les tricheurs ?n'oyons pas les cerveaux sous les talons

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda | VPVMCDX - posté le 19.12.2018 à 12:43

Un article bidon, tu appelles les agents à aller encore négocier aujourd'hui à quelques jours de vote. Ta place est ailleurs pas comme journaliste

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 19.12.2018 à 12:38

Felix a deja leche'les histoire de kingakati. Mission acomplie, diviser l'opposition avec son copin Kamerheon. Quand ils ont commence' des pourparler pour l'unite' tout le monde mettez Kamerhe en garde ou encore personne n'avait confience A kamerhe et je ne pense pas que c'est aujourd'hui qu'il est devenu serieux. TOM ET JERRY. AVENTURE. Meme quand son pere pretait serment dans sa maison il y avait tous ces "prof" de l'udps qui croyaient vraiment A ces beties.

Non 8
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 19.12.2018 à 12:17

Voila le consequence des "professeurs" de se meler dans la politique. Vos etudiants vous ont decus. Kolela ya crocodile.

Non 6
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 19.12.2018 à 12:16

Pour comprendre cette démarche,il faut être au Congo.Le prof Mbata meilleur constitutionnaliste de RDC n'est pas un abruti.On craint que l'ambiance clivante entre les candidats ne débouchent sur des tensions surtout si Shadary qui représente la continuité de ce pouvoir passe.Dans l'hypothèse d'un Shadary vainqueur c'est cette même opposition, après qui devra y faire face en étant divisée.C'est un appel à une collaboration.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Observateur | FDEOYV1 - posté le 19.12.2018 à 11:52

Octave August | 5LJB1U9 Pourtant, le candidat commun est soutenu par plusieurs opposants :/

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 19.12.2018 à 11:45

Vous n'avez pas compris à quel moment il fallait lancer cet appel. Il arrive trop tard et n'apportera pas de fruit. Bruit inutile. Vous intellectuels qui ne savez pas gérer le temps, dommage pour vous!!!!

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CONGO MA PATRIE | CL8X569 - posté le 19.12.2018 à 11:23

Meme en ordre disperse, jamais Shadary gagnera les elections.

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation | 79WIPZ6 - posté le 19.12.2018 à 11:19

Il n'y aura d'élections qu'à Tshikapa

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Octave August | 5LJB1U9 - posté le 19.12.2018 à 11:18

Candidat unique de l'Opposition ? Il est déjà mort et enterré à Genève, Messieurs, tué par... Genève.

Non 11
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 19.12.2018 à 11:02

Voilà comment l'opposition connait déjà qu'en ordre dispersé elle ne gagnera pas le Candidat du FCC, raison pour laquelle ces intellectuels de l'opposition qui se voient aujourd'hui confus, cherchent les bons offices. A mon humble avis c'est déjà trop tard.Et SHADARY gagnera haut la main ces élections avec ou sans machine-imprimante.

Non 16
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 19.12.2018 à 10:29

Les élections qui avaient été repoussées sont nécessaires. L'Opposition est un bal des chauves. Plus le temps passe, plus les cheveux poussent sur les têtes de faux chauves. Les Congolais qui ne sont plus dupes, sauront les sanctionner.

Non 9
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 19.12.2018 à 10:20

Felix bourrique qui vient embrouillé tous, il suit les mauvais conseil de kamerhe, il va le regretté. un ennemi de ton père ne sera jamais ton ami Felix. tu ne va meme pas te retrouvé. kamerhe est venu pour t'affaiblir. kiekieki, tu es immature.

Non 19
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TRAL | 476GTUN - posté le 19.12.2018 à 10:11

JE SUIS VRAIMENT DANS LE REGRET POUR LE PEUPLE CONGOLAIS. ET JE COMPREND QUE ACTUELLEMENT S'IL Y A UN GRAND POLITICIEN EN RDC , C'EST LE PRESIDENT JOSEPH KABILA PUISQU'IL A REUSSI A DEMONTRER QUE NOS OPPOSANT SONT DES BEBE EN POLITIQUE, DES EGOISTES, DES GENS QUI NE VIVENT QUE POUR EUX MEME. COMMENT COMPRENDRE QUE VOUS TOUS VOUS ETES DES OPPOSANTS. SI VOUS N'ETES PAS ARRIVE A CHOISIR UN CANDIDAT UNIQUE, CONTINUEZ LE COMBANT CONTRE VOTRE ADVERSAIRE COMMUN. MAINTENANT VOUS AVEZ OUBLIE VOTRE ADVERSAIRE COMMUN QUI EST LE POUVOIR EN PLACE, VOUS COMMENCEZ A VOUS COMBRATTRE ENTRE VOUS. NE SAVEZ VOUS PAS QUE LA VOUS LAISSER LE CANDIDAT CHADARI LIBRE DE BATTRE SA CAMPAGNE EN TOUTE...

Non 10
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Faith | 96BZMQN - posté le 19.12.2018 à 09:55

...je pense que à ce stade, ce n'est plus possible d'autant plusque ils ont eu cette opportunité basali na ngo nini??? la démarche a été bonne Helas!! L'un a soif du pouvoir(défier son père pour être président), l'autre a soif du changement( bien que soutenu par les ennemis de la kabilie). Ps: N°20 soki shadary abimi kokamwa te...

Non 19
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 19.12.2018 à 09:50

Voilà comment l'opposition connait déjà qu'en ordre dispersé elle ne gagnera pas le Candidat du FCC, raison pour laquelle ces intellectuels de l'opposition cherchent les bons offices. A mon humble avis c'est déjà trop tard.

Non 104
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Côte d’Ivoire : c'est officiel, Guillaume Soro est candidat à la présidentielle de 2020

Afrique .., Yamoussoukro, Côte Ivoire

Mozambique : des élections générales sous haute tension

Afrique .., Maputo, Mozambique

Qui est Kaïs Saïed, le nouveau président tunisien ?

Afrique .., Tunis, Tunisie

Mozambique : la SADC appelle à des élections « pacifiques »

Afrique .., Maputo, Mozambique